« La géopolitique des séries » : un miroir des craintes de l'occident


Le XXIe siècle est une période marquée par la forte présence de séries dans notre quotidien. Notre génération baigne dans les séries les plus populaires, passant de Friends à Game of Thrones. Avouons-le, n’avons-nous pas tous un compte Netflix ? Et bientôt Disney + ? Actuellement, de nombreuses plateformes de streaming sont créées et se concurrencent pour apporter aux téléspectateurs la meilleure offre en séries et films. Vous l’avez bien compris, le temps des sorties cinéma est bientôt révolu ! Nous rentrons dans une ère où les loisirs cinématographiques se consommeront chacun chez-soi, en pyjama, bien confortablement assis sur son canapé, devant son écran et si on peut y ajouter de la junk food... à moins que ce soit déjà le cas !


Au-delà de la vision négative de cette forme de consommation, purement individualiste, nous partageons presque tous le même engouement pour les séries, dont certaines traitent de sujets en lien avec les relations internationales. Ce sont ces séries que Dominique Moïsi analyse dans son ouvrage intitulé: La géopolitique des séries ou le triomphe de la peur. L’auteur est particulièrement reconnu dans le domaine de la géopolitique : Il a enseigné à Harvard et au King’s College. Aujourd’hui, il est lié à l’Institut Montaigne et l’Institut Français des Relations Internationales. Par ailleurs, il est aussi l’auteur d’un autre ouvrage, tout aussi passionnant et que nous vous présenterons sûrement un jour : La géopolitique de l’émotion.


Nous sommes certaines qu’à ce moment de l’article, vous vous demandez : « mais de quelles séries s’agit-il ? ». Nous y arrivons ! Dans cet ouvrage, Dominique Moïsi a choisi cinq séries avec des thématiques bien différentes : Il s’agit de Game of Thrones, Downton Abbey, Homeland, House of Cards et Occupied. Vous ne les avez pas encore vue ? C’est le moment de les découvrir ! Et pour ceux qui les connaissent déjà par cœur, le lien que fait l’auteur entre ces séries et le monde réel est extrêmement intéressant.


Vous allez nous dire : « en quoi Game of thrones a un rapport avec le monde actuel ? » En effet, la série se déroule à une époque plutôt moyenâgeuse et dans un monde complètement fictif. Mais Dominique Moïsi voit en cette série, le reflet de la peur qui gagne notre monde : peur du réchauffement climatique et d’une menace qui viendrait du sud. Dans la série les choses sont inversées, la menace vient du nord et l’hiver arrive. Le chaos, qui y règne, comme dans le monde d’aujourd’hui, met en scène de manière violente la fin d’un monde. De plus, il y a tout un volet politique, avec des stratégies d’alliances qui pourraient être comparable à la situation au Moyen-Orient. Downton Abbey illustre aussi la fin d’un monde, mais contrairement à Game of Thrones, c’est pour laisser la place à un nouveau monde. Cette série peint la nostalgie de l’époque d’avant guerre et le passage à une période plus contemporaine avec les mouvements de libération des femmes, l’arrivée de la technologie (téléphone, radio etc.) et le soulèvement des classes populaires. C’est la fin d’un ordre social et mondial, dominé par l’aristocratie et l’Europe.

Ensuite, Homeland s’ancre au cœur de la CIA, dans une Amérique en lutte contre le terrorisme. La série met en scène les peurs et la paranoïa, liées à ce climat de tension. House of Cards fait aussi part d’une certaine crainte, mais d’un point de vue politique. La série illustre un fort scepticisme vis à vis des politiciens et des institutions politiques américaines, allant jusqu'à détruire le mythe du rêve américain.


Enfin, la dernière série Occupied et peut-être la moins connue, se déroule en Norvège, sous fond de tensions militaires avec la Russie et d’enjeux politiques, économiques liés au réchauffement climatique. Pour ceux qui ont suivi nos veilles médiatiques, vous comprendrez tout de suite à quel point cette série illustre des craintes très présentes aujourd’hui en ce qui concerne la sécurité et la défense de l’Europe, vis à vis des actions militaires russes.


Ainsi, à travers ces quelques séries, Dominique Moïsi analyse de quelles manières, chacune met en scène les angoisses et peurs inhérentes à l'occident.


Le + de cet essai :

  • Le style de l’auteur qui est accessible à tous.

  • Un petit bonus dans le dernier chapitre, où l’auteur développe son propre scénario d’une série mettant en scène les relations diplomatiques entre la Chine et les Etats-Unis. Série que tout passionné de relations internationales rêverait de pouvoir voir un jour sur son écran !

Nous vous invitons à découvrir cet ouvrage et pour ceux qui l’ont déjà lu, partagez votre avis, il nous intéresse !



Références : MOISI Dominique, La géopolitique des séries ou le triomphe de la peur, Flammarion, 2017, 196 pages.


A. Pellegrino

  • Facebook
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Twitter

© 2019 par Regards Contemporains.