Tout ce que vous avez loupé durant la semaine du 13 au 19 avril 2020

TOUR DU MONDE EN SEPT JOURS

International


Coronavirus:

  • 2 379 879 contaminations, 613 367 guérisons et 163 904 décès.

  • Musique: Samedi 18 avril, Lady Gaga a organisé, en partenariat avec l’OMS, un festival composé de grands noms de la scène musicale (Stevie Wonder, Paul McCartney…), One world: together at home, en soutien aux travailleurs de la santé.

  • G20: Le G20 s’engage sur un moratoire de la dette des pays pauvres pour qu’ils puissent faire face aux coronavirus. En effet, à partir du 1er mai 2020, tous les intérêts sur la dette qui auraient dû être versés par les 77 États en voie de développement, aidés par la Banque mondiale, resteront dans leurs caisses.

  • OMS: Donald Trump a annoncé la suspension du financement américain à l’Organisation Mondiale de la Santé, considérant qu’elle n’a pas été efficace dans la gestion de cette crise. Le Secrétaire Général de l’ONU a réagi en déclarant que ce n’est pas le moment d’agir de la sorte.

  • ONU: Antonio Guterres a annoncé que seul un vaccin mettra fin à la crise du coronavirus.

Europe


Coronavirus:

  • Allemagne: Le gouvernement allemand a affirmé ce vendredi que la pandémie dans le pays était sous contrôle. Le confinement va être assoupli et le gouvernement va prendre des mesures pour produire massivement des masques de protection.

  • Espagne: Après une brève baisse du nombre de décès quotidien, celui-ci est de nouveau en augmentation depuis lundi. Samedi, le pays a dépassé la barre des 20 000 décès.

  • France: - Confinement reporté jusqu’au 11 mai. Emmanuel Macron a annoncé l’ouverture progressive des écoles, collèges et lycées, afin de permettre un retour progressif au travail. - Emmanuel Macron a annoncé lundi qu’il faudrait annuler la dette des pays africains afin de les aider durant cette période de crise sanitaire. - La justice française oblige Amazon à restreindre ses activités à des produits essentiels, en attendant que les risques professionnels dans les entrepôts soient évalués.

  • Human Rights Watch: L’association demande la libération des enfants en détention dans les camps de migrants en Grèce.

  • Italie: Cette semaine, nous observons une diminution des cas graves ainsi qu’une augmentation des guérisons. Luigi Di Maio, chef de la diplomatie, appelle à créer un alliance internationale afin de trouver un vaccin contre le Covid-19.

  • Pologne: - Afin de lutter contre les violences faites aux femmes, une lycéenne a créé une fausse boutique de cosmétique en ligne, qui permet en réalité aux femmes de signaler discrètement des violences. Depuis le début du confinement, le nombre de cas de violences domestiques a augmenté et de nombreux pays tentent de trouver un moyen pour venir en aide à ces femmes (ouverture de chambres d’hôtels, mise en place d’un système de sms etc.). - Depuis jeudi, l’obligation du port d’un masque ou d’un foulard est obligatoire. Les communes ont donc mis en place des distributeurs automatiques de masques.

  • Union Européenne: Ursula Von Der Leyen, Présidente de la Commission européenne, propose que les pays européens s’accordent sur un déconfinement commun au niveau de l’Europe. Pour l’heure, la situation des pays européens oscille entre prolongation du confinement (France, Grande-Bretagne, Roumanie, Hongrie) et réouverture progressive (Danemark, Autriche, Italie, Espagne), ce qui inquiète les institutions européennes. L’objectif de l’UE est qu’un pays contaminé n’exporte pas de nouveau le virus dans les autres pays. Ainsi, 3 critères pour le déconfinement ont été mis en place: montrer que la pandémie a diminué de manière drastique, avoir la capacité médicale de prendre en charge une nouvelle vague de l’épidémie, avoir la capacité d’effectuer des tests à grande échelle.

  • Vatican: Lors de la messe de Pâques, le Pape François a appelé la communauté internationale à annuler la dette des pays pauvres et à un cessez-le-feu immédiat.

France:

  • Cela fait à peu près un an qu’à eu lieu l’incendie dans la Cathédrale Notre-Dame de Paris.

  • Le gouvernement français a ouvert une centaine de dossiers d’archives sur les disparus de la guerre d’Algérie.


Pologne: Les polonais protestent sur les réseaux sociaux et sur leurs balcons (en raison du confinement) contre un projet de loi visant à interdire l’avortement en cas de malformation du foetus. La loi polonaise sur l’avortement est l’une des plus strictes d’Europe et l’avortement en raison de malformation est jusqu’à présent l’un des trois cas autorisé. Les élus ont reçu plus d’1 million et demi de mails contre ce projet de loi, souhaité par un regroupement d’organisations ultra-catholiques.


Ukraine: Un incendie se rapproche dangereusement de la centrale de Tchernobyl.

Afrique


Coronavirus:

  • Etat des lieux: - Le confinement est prolongé dans la majorité des pays touchés par le coronavirus sur le continent. - Le port du masque devient obligatoire dans certains pays. - Les mesures d’exceptions (violences policières, interdictions des manifestations, reports des scrutins, contrôle des médias) mises en place dans le cadre de la lutte contre le Covid-19 menacent les libertés publiques. Les ONG des défenses de droits humains s’inquiètent de la situation. - Le domaine de l’éducation et de l’enseignement est mis à mal du fait de la difficulté à mettre en place l’enseignement à distance. - Bilan du 18/04/2020 : L’Afrique compte 19 895 cas confirmés de coronavirus. Le seuil des 1 000 décès liés au Covid-19 a par ailleurs été franchi. L’Egypte est le pays affichant le plus de malades avec 2 844 cas, suivi par l’Afrique du Sud, le Maroc et l’Algérie.

  • Relation sino-africaine: Après l’Union africaine (UA), le Nigeria est monté au créneau mardi 14 avril pour dénoncer des discriminations « inacceptables » à l’égard de ses ressortissants en Chine à la suite de la découverte de cas positifs au Covid-19, alimentant une polémique embarrassante pour Pékin, en pleine offensive de charme sur le continent.

  • Algérie: L’épidémie sert la répression du mouvement Hirak. En effet, la liste des opposants interpellés ne cesse d’augmenter.

  • Comores: Seule nation de l’océan Indien à n’avoir pas encore déclaré de cas, les Comores se livrent actuellement une guerre de communication par médias interposés avec l’Agence régionale de santé de Mayotte et sa préfecture. Jeudi, une nouvelle révélation de l’ARS à propos de l'épidémie a agité les réseaux sociaux, mettant à mal la version officielle des autorités comoriennes.

  • G5 Sahel: Les ministres des Affaires étrangères du G5 Sahel se sont réunis mercredi soir par visioconférence, pour leur première réunion depuis le début de la pandémie du Covid-19. Pour ces derniers, la pandémie du coronavirus est désormais l’ennemi numéro 1, avant même le terrorisme. Pour y faire face, l'organisation régionale compte sur la prévention et sur l’équipement des hôpitaux.

  • Madagascar: - La justice a rejeté les demandes de remise en liberté d’une journaliste détenue pour avoir vivement mis en cause la gestion de la pandémie liée au coronavirus par le président Andry Rajoelina. La journaliste risque une peine d’un à cinq ans de prison. Par ailleurs, Reporters sans frontières dénonce le « sabotage » d’une chaîne de télévision qui s’apprêtait à rediffuser un entretien de l’opposant Marc Ravalomanana qui devait prendre la parole sur la gestion de la crise sanitaire. - Suite aux accusations de manque de transparence quant aux dons reçus dans le cadre de la lutte contre le Covic-19, le gouvernement malgache rend publics les dons et prêts octroyés.

  • Sénégal: L’Institut Pasteur de Dakar, en partenariat avec la société britannique Mologic, s’est fixé l’objectif de mettre sur le marché dès le mois de juin des tests rapides pour diagnostiquer les personnes atteintes du Covid-19 en dix minutes.

  • Tunisie: Des chercheurs tunisiens conçoivent un respirateur à imprimer en 3D.

Algérie: Alger a essuyé un échec suite au veto américain opposé à la candidature de, Ramtane Lamamra, son ancien ministre des affaires étrangères, au poste de chef de la médiation des Nations unies sur la Libye.


Libye:

  • Profitant du siège mené par Khalifa Haftar sur la capitale, une tribu basée au sud de Tripoli a fermé un important réservoir d’eau pour obtenir la libération de combattants emprisonnés par les milices tripolitaines. L’eau courante à destination de la ville et des environs est coupée depuis une semaine. Avec deux millions d’habitants touchés, l’ONU craint une crise humanitaire.

  • La guerre continue en Libye. La pandémie de Covid-19 n’a aucun effet sur des combats qui s’intensifient autour de Tripoli, en dépit des appels internationaux à l’arrêt des hostilités pour mieux combattre le virus. Si le Général Haftar menait le jeu jusque-là, le vent semble avoir tourné. En effet, les partisans d’Haftar ont essuyé, lundi 13 avril, de cuisants revers en perdant le contrôle des localités côtières de Sabratha et Sorman, à moins de 70 km à l’ouest de Tripoli. L’implication croissante des turcs ont fortement aidé le camp adverse de Faïez Sarraj, le dirigeant du Gouvernement d’Accord National.


RDC:

  • Pendant le week-end pascal, des affrontements ont été signalés çà et là en Ituri, entre l’armée régulière et les groupes armés. Le porte-parole des FARDC parle d’une quarantaine de morts, dont quatre militaires. La société civile, elle, évoque le chiffre de plus de 130 morts parmi lesquels une dizaine de militaires.

  • Samedi 18 avril, le caucus des parlementaires l’Ituri (province du Nord-Est) a appelé, à partir de Kinshasa, le président de la République et le gouvernement à mettre tout en œuvre pour arrêter les violences qui ont repris dans cette partie du pays.


Tchad: 44 membres du groupe jihadiste Boko Haram capturés par l'armée tchadienne au début du mois dans la province du Lac se seraient suicidés dans leur cellule, dans la nuit de jeudi à vendredi, selon les autorités. Ils avaient été remis à la justice mercredi après avoir été capturés lors de la contre-offensive de l'armée tchadienne à l'attaque meurtrière de l'une de ses bases.

Moyen-Orient


Coronavirus:

  • Arabie Saoudite: L’Arabie saoudite a expulsé près de 3 000 migrants éthiopiens ces dernières semaines, malgré les craintes que de telles opérations puissent accélérer la propagation du coronavirus dans le pays de la Corne de l’Afrique, ont annoncé les Nations unies, lundi 13 avril.

  • Liban: Le Hezbollah a mis en place des mesures afin de protéger la population du Covid-19. Alors que le pays manque cruellement de personnel et de matériel médical, le parti politique propose aux hôpitaux publics des milliers de médecins, volontaires, ambulances et équipements médicaux.

  • Turquie: - Après de vives critiques dans la gestion de la crise de coronavirus, le Ministre de l’Intérieur a donné sa démission dimanche, qui a été refusée par le Président Erdogan. - Le pays est désormais celui comptant le plus de cas de Covid-19 au Moyen-Orient, avec 82 329 contaminations samedi. - Du matériel médical à destination d’Israël est bloqué en Turquie, parce que le gouvernement d’Ankara exige que ce même type de matériel soit aussi envoyé en Palestine. Le ministère des Affaires étrangères israélien refuse pour l’heure de répondre à cette demande et ne permet pas que la situation de pandémie soit utilisée à des fins politiques. Cependant, le gouvernement ne s’opposera pas à l’envoi par la Turquie de matériel médical en Palestine, si elle en fait la démarche.

Arabie Saoudite: Un scandale a éclaté à la suite du décès soudain d’un citoyen opposé au projet touristique NEOM, du Prince saoudien. L’individu a été abattu par les forces de l’ordre, pour terrorisme. Cependant, l’opinion publique semble penser que la seule raison de sa mort concerne son opposition au Prince. En effet, il aurait laissé une vidéo expliquant qu’il subissait des menaces, pressions et qu’il craignait pour sa vie. Cette affaire, rappelle celle du journaliste Jamal Khashoggi, assassiné en Turquie à l’ambassade saoudienne et connu pour son opposition politique au pouvoir en place.


Hezbollah: Un véhicule du Hezbollah a été détruit mercredi, à la frontière syro-libanaise, après qu’un missile a été tiré par un drône. Pour l’heure, l’attaque n’a pas été revendiquée.


Israël:

  • Benny Gantz et Benjamin Netanyahu ont obtenu lundi, 48h de plus pour négocier sur la formation du nouveau gouvernement. Cependant, ils n’ont pas réussi à s’accorder, faisant perdurer l’impasse politique dans le pays.

  • Malgré la crise de coronavirus, les autorités israéliennes continuent de s’emparer illégalement des terres palestiniennes et de démolir des habitations.

Asie-Pacifique


Coronavirus:

  • ASEAN +3: La Chine a salué les efforts des pays d’Asie dans la lutte contre l’épidémie et va fournir plus 100 millions de masques, 10 millions de combinaisons et d’autres appareils médicaux urgents. Selon la Chine, les pays de l’ASEAN +3 (pays d’Asie du Sud-Est + Chine, Japon, Corée Sud) doivent se montrer solidaires et apporter une assistance mutuelle pour s’assurer d’une victoire contre la pandémie.

  • Birmanie: Le gouvernement libère 25 000 détenus (¼ de la population en prison), afin d’éviter une propagation du virus dans les prisons surpeuplées.

  • Chine: - Le pays a annoncé 97 nouveaux cas dimanche, dont 2 cas locaux uniquement, les autres provenant de l’étranger. Les ressortissants étrangers, notamment à Pékin, ont pu voir leur code de santé (QR code indiquant l’état de santé) passer du vert au orange, ce qui implique une obligation d’être en quarantaine. L’ambassade française n’a pas réussi à obtenir d’informations claires: soit il s’agit d’un problème informatique, soit d’une décision délibérée de la part des autorités chinoises. - La communauté africaine en Chine fait face à de nombreuses discriminations: expulsions de leurs appartements et impossibilité de louer une chambre d’hôtel. Avec la crainte d’une deuxième vague venue de l’étranger, les discriminations raciales augmentent.

  • Inde: Prolongation du confinement jusqu’au 3 mai.

  • Indonésie: - La situation de coronavirus fait craindre une recrudescence des manoeuvres de l’Etat Islamique dans le pays. Les infrastructures et travailleurs chinois sont dans le viseur. - Des chercheurs s’inquiètent de l’impact du coronavirus sur l’orang-outan. Plusieurs animaux ont été testés positifs (chiens, tigres, chats…), cependant l’orang-outan inquiète particulièrement car il est déjà une espèce menacée. En 75 ans, le nombre d’orangs-outans a diminué de 80% sur l’île de Bornéo, en raison de la déforestation et d’un cycle de reproduction lent.

  • Russie: Mise en place d’un laissez-passer électronique pour les déplacements à Moscou.

  • Thaïlande: Le Premier Ministre, Prayut Chan-o-cha, s’est adressé personnellement aux milliardaires du pays, afin de les inviter à aider la Thaïlande et le système de santé pendant cette crise de coronavirus.

Bangladesh: Les gardes-côtes ont secouru près de 400 réfugiés rohingyas après avoir passé 2 mois en mer.

→ A lire: La Birmanie face à la Cour Internationale de Justice


Cachemire: La police indienne a annoncé en début de semaine le décès d’au moins 3 civils, après un échange de tirs au Cachemire entre l’Inde et le Pakistan, violant l’accord de cessez-le-feu de 2003. Le gouvernement indien a annoncé que depuis vendredi dernier, le Pakistan avait violé à plusieurs reprises l’accord. De son côté, le gouvernement du Pakistan accuse l’Inde d’avoir volontairement ciblé des civils sur le côté pakistanais de la frontière.


Corée du Sud: Mercredi, les coréens sont allés voter pour l’élection législative. En raison de l’épidémie, des mesures particulières ont été mises en place : prise de température, bureaux de vote pour les personnes en quarantaine etc. Le parti au pouvoir a remporté la majorité.


Corée du Nord: Mardi, Pyongyang a tiré plusieurs missiles à courte portée en mer du Japon. Séoul a annoncé suivre attentivement la situation: depuis le début de la pandémie, la Corée du Nord a procédé à plusieurs tirs dans la région.


Hong-Kong: Samedi, 14 leaders du mouvement pro-démocratie ont été arrêtés par la police. Rappelons qu’en 2019, avant que la pandémie de Covid-19 se déclenche en Asie, Hong-Kong subissait de nombreuses manifestations en faveur de l’indépendance vis à vis de la Chine. Ces arrestations ont été condamnées par les Etats-Unis, qui accusent la Chine de ne pas respecter les engagements pris lors de la rétrocession de Hong-Kong. En effet, la Chine s’est engagée à garantir un degré d’autonomie élevé, notamment à travers les principes de transparence et de la règle de droit: les manifestations pacifiques doivent être respectées et considérées comme un droit fondamental.


Supreme Eurasian Economic Council: Une rencontre entre les membres de l’Organisation s’est tenue mardi. Plusieurs initiatives ont été signées: la mise en place d’un marché financier commun, une harmonisation des législations concernant le transport de carburant, un accord de libre-marché entre les membres de l’EAEU et Singapour…

Amériques


Coronavirus:

  • Amérique centrale: Le coronavirus fait reculer le crime organisé.

  • Brésil: En pleine pandémie, Jair Bolsonaro renvoie Luiz Henrique Madetta, son ministre de la santé, qui était pourtant devenu le symbole de la lutte contre le Covid-19 dans le pays.

  • États-Unis: - Mike Pompeo appelle la Chine à dévoiler la vérité sur l’origine de la propagation du virus, à la suite de rumeurs suggérant qu’il viendrait d’un laboratoire à Wuhan. Par ailleurs, Donald Trump accuse la Chine d’avoir minimisé le nombre de décès, qui serait bien plus élevé. Le porte-parole du Ministère chinois des Affaires Étrangères a nié toute manipulation ou dissimulation des données et a mis en avant la gestion « irréprochable » de la crise par la Chine. - Vendredi, Donald Trump a appelé les américains à manifester contre le confinement et libérer les États démocrates (Michigan, Minnesota, Virginie). Le lendemain, plusieurs centaines d’américains manifestaient dans le Maryland, le New Hampshire et au Texas. - Amazon: Les employés appellent à une grève numérique le 24 avril afin de dénoncer les licenciements abusifs et la gestion de la crise sanitaire (conditions de travail). - Les banques américaines se préparent à une flambée des impayées.

  • Du nord au sud des Amériques, la situation des peuples amérindiens inquiètent. Ils risquent en effet d’être durement frappés par la pandémie.

  • Guatemala: Le gouvernement a affirmé que les migrants renvoyés par les Etats-Unis cette semaine étaient en grande partie contaminés par le Covid-19.

  • Nicaragua: Après un longue absence, le président nicaraguayen, Daniel Ortega, a fait sa première apparition mercredi 15 avril au soir, lors d’une allocution transmise par les chaînes de la télévision publique, pendant laquelle il a écarté toute mesure de confinement pour lutter contre la propagation du coronavirus et a souligné que l’arrêt du travail c’est la mort du pays. Par ailleurs, il a qualifié l’épidémie « d’avertissement de Dieu ».

Argentine: Le gouvernement argentin demande trois ans de moratoire sur le remboursement de sa dette auprès de ses créanciers privés.


Etats-Unis: Donald Trump, a provoqué la stupéfaction, mercredi 15 avril, en menaçant de suspendre le Congrès pour forcer la confirmation de juges et autres nominations, en s’appuyant sur un article de la Constitution jamais appliqué auparavant.

Election présidentielle des Etats-Unis - 2020 #etatsunis2020

Candidats démocrates : Joe Biden. Candidats républicains : Donald Trump. → 15.04.2020: Barack Obama a annoncé son soutien officiel à Joe Biden. Primaires :

  • Alaska - 12 avril Démocrates: Joe Biden remporte les primaires en Alaska (55,3%), après un vote par courriel. Bernie Sanders remporte 44,7% des voix. Républicains: Le Parti Républicain n’a pas fait de primaires en Alaska.

  • Wyoming - 17 avril Démocrates: Joe Biden remporte les primaires avec 72,2% des voix. Bernie Sanders remporte 27,8% des voix. Rappelons que malgré son abandon de la course à la présidence, Bernie Sanders continue les primaires, afin de remporter des délégués. Républicains: Donald Trump remporte le Wyoming.


  • Ohio - 28 avril

Conventions :

  • Août : Convention démocrate

  • 24 au 27 août : Convention républicaine.

Débats:

  • 29 septembre : 1er débat présidentiel.

  • 7 octobre : Débat des candidats à la vice-présidence.

  • 15 octobre : 2em débat présidentiel.

  • 22 octobre : 3em débat présidentiel.

⇒ 3 novembre 2020 : élection présidentielle.



© 2019 par Regards Contemporains.