Tout ce que vous avez loupé durant la semaine du 15 au 21 juin 2020


TOUR DU MONDE EN SEPT JOURS

International


Coronavirus:

  • 9 003 124 contaminations, 4 786 151 guérisons et 468 602 décès.

  • Remède: L’OMS a salué l’essai clinique dexamethasone, dont les recherches montrent une réduction d’un tiers la mortalité des individus atteints de Covid-19.

ONU: L'Assemblée générale de l'ONU s'est réunie ce mercredi 17 juin pour désigner 5 membres non permanents du Conseil de sécurité : l'Inde, le Mexique, la Norvège et l'Irlande ont été élus pour 2021 et 2022. Pour le seul siège dévolu au continent africain, Djibouti et le Kenya ont été contraints à un deuxième tour qui s’est tenu ce jeudi. Suite à ce deuxième tour, l’assemblée générale de l’ONU a élu le Kenya.

Europe


Coronavirus:

  • France:

  • L’application StopCovid n’est pas compatible avec celles des autres pays européens.

  • Le Directeur général de la santé, Jérôme Salomon, a été entendu mardi sur sa gestion de la crise, par la Commission d’enquête parlementaire.

  • Italie: Vendredi, les autorités sanitaires ont appelé la population à la prudence. Le virus circule toujours, notamment à Rome et un nombre important de nouveaux cas ont été détectés.

Allemagne: Le procès d’un néonazi, accusé du meurtre d’un élu pro-migrants, s’est ouvert. Ce procès remet à l’ordre du jour les débats sur le racisme et l’antisémitisme, qui sont toujours présents en Allemagne.


France:

  • Mardi, le personnel soignant était dans les rues afin de manifester et rappeler au gouvernement les promesses faites lors de la crise sanitaire.

  • 18 juin 2020: Célébration des 80 ans de l’appel du Général de Gaulle, à Paris et Londres. En 1940, le Général, exilé en Angleterre, s’est adressé aux français depuis la BBC pour appeler à la résistance. Emmanuel Macron a remis la croix de la Légion d’Honneur à la ville de Londres.


OTAN: Mercredi, la France a dénoncé une manœuvre agressive contre ses bâtiments en méditerranée par des frégates turques. Les bâtiments français menaient une opération de contrôle dans le cadre de l’embargo de l’ONU sur la livraison d’armes en Libye. Le Secrétaire Général de l’OTAN a annoncé l’ouverture d’une enquête.


Pologne: La campagne présidentielle a pris un virage homophobe, lorsque le Président sortant et candidat à sa réélection, a affirmé que les LGBT sont une idéologie et non des individus.


Union Européenne: Vendredi, le premier Sommet virtuel de l’UE s’est ouvert. L’objectif est de mettre en place un plan pour relancer l’économie de l’Union, après les ravages du coronavirus.

Afrique


Coronavirus :

  • Afrique du Sud: Voyant le succès de la dexaméthasone, l’entreprise sud-africaine, Aspen Pharmacare, productrice de cette molécule a déclaré ce 19 juin être prête à en accélérer la production.

  • Egypte: Le Syndicat des médecins égyptiens a demandé, mardi 16 juin, aux autorités de libérer cinq médecins arrêtés pour avoir critiqué la gestion par le gouvernement de la crise sanitaire liée au nouveau coronavirus.

Burkina Faso: Dans son dernier rapport, présenté en début de semaine, Virginia Gamba, l’émissaire d’Antonio Guterres pour les enfants et les conflits armés, a annoncé que le Burkina Faso serait désormais inclus dans le groupe de pays dit à « situation préoccupante» et qui feront l’objet d’un attention plus soutenue de la part de l’ONU.


Burundi: Évariste Ndayishimiye a prêté serment et pris la tête de l’État pour sept ans de mandat, ce mercredi 18 juin.


Cameroun: Dans une lettre adressée à Josep Borrell, le Haut représentant de l'Union européenne pour les Affaires étrangères, 29 députés européens issus de 13 pays et de 5 groupes politiques différents interpellent l’Union européenne sur la situation au Cameroun. Ils demandent à l’UE de plaider pour une résolution pacifique du conflit anglophone, et un meilleur respect des droits de l’homme.


Érythrée: Sous pression des ONG, de députés et d'associations de la diaspora érythréenne, la direction du Développement de la coopération de la Commission européenne a décidé d’abaisser son aide à l’Erythrée. Pour rappel, le financement de construction de routes employant des conscrits du service militaire obligatoire, par l’Union Européenne, avait provoqué une vive polémique à Bruxelles, et avait valu une plainte en justice d'un collectif de la diaspora.


Libye:

  • Alors que les appels internationaux et régionaux se multiplient pour ramener les deux parties de la lutte à la table des négociations et que le gouvernement d’entente national, le GNA, refuse l’initiative égyptienne, l’Algérie mène une offensive diplomatique pour agir sur le dossier. La visite, dimanche, du substitut de Khalifa Haftar, le président du Parlement libyen Aguila Saleh, à Alger, ouvre la porte à une médiation algérienne.

  • La Russie et la Turquie, qui jouent un rôle de premier plan dans le conflit libyen, peinent à s’entendre sur les modalités d’une trêve durable.

  • Mevlut Cavusoglu, ministre des affaires étrangères de la Turquie, a effectué mercredi 17 juin une visite surprise à Tripoli, siège du gouvernement d'union nationale. Au travers de cette initiative, Ankara entendait exprimer fermement son soutien à Tripoli, mais aussi discuter de grands dossiers économiques.

  • Alors que les combats s’estompent à l’ouest, le gouvernement de Tripoli, reconnu par la communauté internationale, a mis au jour des charniers qu’il impute aux forces du maréchal Khalifa Haftar. Le groupe mené par ce dernier, quant à lui, dénonce des maltraitances sur les populations des villes reprises par le gouvernement de Tripoli.

  • Samedi 20 juin, le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a prévenu que toute avancée des forces du Gouvernement d'union nationale (GNA), soutenues par Ankara, vers la ville stratégique de Syrte, en Libye, pourrait mener à une intervention « directe » du Caire.

  • Le porte-parole de Recep Tayyip Erdogan a accusé ce samedi le gouvernement français de « soutenir un chef de guerre illégitime », en la personne du maréchal Khalifa Haftar.


Mali: Un convoi militaire a été la cible d’un assaut mené dimanche près de Diabaly.Selon les chiffres de l’armée malienne communiqués lundi soir, 24 soldats maliens ont été tués lors de cette embuscade.Trois sont portés disparus.


Mozambique: Ce lundi 15 juin, l'ONG Les Amis de la Terre a accusé, la France “ d’amorcer une bombe climatique” au Mozambique où le groupe français Total développe un mégaprojet d'exploitation de gaz naturel.


Niger: Pendant que la police judiciaire nigérienne poursuit ses enquêtes complémentaires et autres investigations autour de l'audit du ministère de la Défense, un collectif de quatre avocats des principaux fournisseurs de matériels militaires monte au créneau, lundi 16 juin, pour défendre leurs clients mis en cause.


ONU: De hauts fonctionnaires africains de l’Organisation des Nations unies appellent à passer de la parole aux actes, y compris au sein de l’institution pour mettre fin au racisme systémique contre les personnes d’ascendance africaine.


RDC:

  • La Banque Mondiale a débloqué un milliards de dollars au profit de la scolarisation des enfants en République démocratique du Congo et de la santé.

  • Dans son dernier rapport, l’ONG Amnesty International reproche à Félix Tshisekedi de ne rien faire pour donner le sentiment d'une justice à ceux qui ont souffert de la répression sous les dernières années de Joseph Kabila.

  • Vital Kamerhe, le directeur de cabinet du président Tshisekedi, a été condamné à «20 ans de travaux forcés» et 10 ans d’inéligibilité et d'impossibilité d'accès aux fonctions publiques pour détournements, corruption aggravée et blanchiment d’argent, a annoncé ce samedi le tribunal de grande instance de Kinshasa-Gombe.


Sahel: D’après le groupe américain Site, spécialisé dans la surveillance des organisations djihadistes, Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI) a reconnu dans une vidéo la mort de son chef, l’Algérien Abdelmalek Droukdel.


Somalie/Somaliland: Le sommet sur la question somalienne entamé depuis dimanche à Djibouti s’est poursuivi jusqu’à ce jeudi 18 juin. Bien que la paix soit encore loin, Muse Bihi, le président du Somaliland (un territoire qui a fait sécession en 1991 sans être reconnu par la communauté internationale), et Mohamed Farmajo, celui de Somalie, ont franchis quelques étapes. En effet, après plusieurs jours de tractations entre les délégations, un texte commun a pu être signé. Le compromis signé comprend cinq points : un code de conduite, un engagement à construire la confiance ou encore la promesse d’appliquer de précédents accords sur les investissements et l’aide humanitaire.


→ A lire : Robert Kluijver nous parle de la Somalie


Soudan: Le chef de guerre darfouri Ali Kushayb a comparu devant la CPI pour la première fois ce lundi. Pour rappel, ce dernier est visé par un mandat d'arrêt de la Cour pénale internationale depuis 2007. Ali Muhammad Ali Abd-Al-Rahman, de son vrai nom, est accusé de 50 chefs de crimes contre l'humanité et crimes de guerre, dont meurtres, viols, pillages et tortures. Des crimes qui auraient été commis dans le cadre du conflit au Darfour en 2003 et 2004.


Soudan du Sud: Kerbino Wol, fondateur du groupe rebelle “le mouvement du 7 octobre” a été abattu par l’armée dimanche dans le centre du pays après quatre jours d’affrontements.

Moyen-Orient


Banque Mondiale: La BM a fait un rapport sur l’impact socio-économique du conflit syrien dans la région du Machrek (Irak, Syrie, Liban, Jordanie, Palestine). Ce rapport met notamment en avant un accroissement de la pauvreté, une augmentation de la dette publique ainsi qu’une diminution des services publics.


Irak:

  • La Turquie a déployé mercredi ses forces dans le nord de l’Irak, dans le cadre de l’opération “Griffes de tigre”. L’objectif est de viser les rebelles du Parti des travailleurs du Kurdistan, qui selon Ankara ont multiplié des attaques à l’encontre de commissariats et bases militaires turcs.

  • Jeudi, une roquette a été lancée dans la zone verte de Bagdad (où siège l’ambassade américaine). C’est la cinquième en dix jours et pour l’heure, ces attaques n’ont pas été revendiquées.


Syrie: Le pays doit faire face depuis mercredi, à de nouvelles sanctions américaines. Les Etats-Unis ont mis en place la loi César, qui prévoit un gel des aides à la reconstruction ainsi que des sanctions pour les pays qui collaborent avec le gouvernement (Russie, Iran). Le Chef du Hezbollah accuse les Etats-Unis de vouloir “affamer” la Syrie et le Liban. Rappelons que l’économie du pays s’effondre depuis plusieurs années en raison de la guerre, la crise économique de son voisin libanais et la crise sanitaire.

Asie-Pacifique


Coronavirus:

  • Chine: Le pays est de nouveau en alerte. Après la découverte de plusieurs cas à Pékin et l’isolement de plusieurs quartiers de la ville, les écoles ont été fermées et plus de 1000 vols ont été annulés mercredi.

Australie: Vendredi, le Premier Ministre australien a annoncé que le gouvernement, des administrations et entreprises avaient été victimes d’une vaste cyberattaque depuis plusieurs mois. Pour le gouvernement australien il ne fait aucun doute que l’attaque provient d’un Etat, sans pour autant en accuser un en particulier. Cependant, les soupçons vont dans le sens de la Chine.


Chine: Vendredi, les deux canadiens détenus en Chine depuis 18 mois ont été inculpés pour espionnage. Rappelons que leur arrestation avait eu lieu en 2018, quelques jours après l’arrestation au Canada de la Directrice financière de Huawei, à la suite d’une demande de la justice américaine.


Corées:

  • Mardi, Pyongyang a détruit le bureau de liaison avec le sud. Cette action fait monter la pression.

  • Vendredi, le Ministre sud-coréen de l’unification a remis sa démission, qui a été acceptée par le Président Moon Jae-in.


Hong Kong: Samedi, le gouvernement de Pékin a annoncé sa volonté de mettre en place un organe de sécurité nationale à Hong Kong. L’objectif serait de récolter des renseignements et gérer toutes les infractions portant atteintes à la sécurité nationale. Cet organe fait parti de la loi sur la sécurité nationale votée il y a quelques semaines.

→ A lire: Hong Kong: Une bataille perdue d’avance?


Inde: Mardi, un affrontement a eu lieu dans la région de Ladakh (petit Tibet) entre des militaires indiens et chinois. 20 soldats indiens ont officiellement trouvé la mort, la Chine a annoncé des blessés et décès, sans préciser le camp auquel ils appartiennent. Les deux pays s’accusent mutuellement d’être responsable de cet incident.

Amériques


Colombie:

  • Cinquante-trois militaires de la Brigade d’assistance aux forces de sécurité (SFAB en anglais), une unité américaine d’assistance aux forces locales, a été déployé dans le pays pour aider l’armée colombienne dans la lutte contre la drogue. Cependant, l’opposition considère que le déploiement de troupes américaines est illégal et dangereux pour la paix du pays et de la région. En effet, certains membres de l’opposition craignent que Washington prépare une intervention contre le Venezuela voisin, au travers de cette initiative.

  • Le parlement vote la prison à vie pour violeurs et assassins d’enfants.


Etats-Unis:

  • Lundi, Donald Trump a annoncé la réduction de soldats américains en Allemagne en raison de plusieurs impayés de la part de l’Allemagne au sein de l’OTAN et d’un mauvais traitement des États-Unis dans les affaires commerciales.

  • La Cour suprême des Etats-Unis a confirmé que la loi fédérale de 1964 visant à protéger les salariés de toute discrimination basée sur le sexe, s’appliquait également à la communauté LGBT. Notez que le gouvernement de Donald Trump s’oppose à cette interprétation de la loi.

  • Mardi, la Maison Blanche a engagé une action en justice afin d’empêcher la parution du livre de John Bolton le 23 juin. Il est l’ancien Conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump et le gouvernement accuse son livre de contenir des informations classifiées. John Bolton affirme dans ce livre que Trump aurait cherché à obtenir l'aide de la Chine pour être réélu en novembre. Jeudi, un juge a rejeté la demande de blocage du livre.

  • Après 17 ans d’interruption, les exécutions fédérales reprennent aux Etats-Unis. Les tribunaux fédéraux peuvent être saisis pour les actes les plus graves ou ceux commis sur des bases militaires ou dans des réserves amérindiennes.

  • Donald Trump a signé un décret interdisant les prises d’étranglement, sauf si la vie du policier est menacée. Ce décret est beaucoup critiqué par l’opinion publique ainsi que Nancy Pelosi, qui l’estime insuffisant pour résoudre les problèmes de racisme aux Etats-Unis.

  • La Cour suprême a tranché en faveur des “Dreamers”(les 700 000 sans-papiers arrivés enfants aux Etats-Unis ) en s’opposant jeudi 18 juin à l’annulation par l’administration de Donald Trump d’un statut provisoire légué par Barack Obama.

  • Samedi, lors de la manifestation antiracisme à Washington, les manifestants ont détruit la statue d’un Général sudiste. Donald Trump a qualifié cette action de honteuse.

Venezuela: Jugeant le processus électoral de “farce, l’opposition vénézuélienne, majoritaire au Parlement, a annoncé dimanche 14 juin se retirer des élections législatives prévues d’ici à la fin de l’année.

Election présidentielle des Etats-Unis - 2020 #etatsunis2020


Candidats démocrates : Joe Biden.

Candidats républicains : Donald Trump.

18.06.2020: Facebook a annoncé la suppression de toutes les pubs pour la campagne de Donald Trump comportant des symboles nazi.

20.06.2020: Donald Trump est retourné en campagne et a fait son premier meeting à Tulsa où il a mis en avant sa gestion de l’épidémie.

Primaires du mois de juin:

  • 23 juin: Kentucky, New York

Primaires à venir:

  • Juillet: New Jersey, Delaware, Louisiana, Puerto Rico.

  • Août: Connecticut.


Conventions :

  • 13 au 16 juillet : Convention démocrate ⇒ La convention a été reportée au mois d’août en raison de la pandémie.

  • 24 au 27 août : Convention républicaine.


Débats:

  • 29 septembre : 1er débat présidentiel.

  • 7 octobre : Débat des candidats à la vice-présidence.

  • 15 octobre : 2em débat présidentiel.

  • 22 octobre : 3em débat présidentiel.


⇒ 3 novembre 2020 : élection présidentielle.

© 2019 par Regards Contemporains.