Tout ce que vous avez loupé durant la semaine du 22 au 28 juin 2020


TOUR DU MONDE EN SEPT JOURS

International


Coronavirus:

  • 10 332 209 contaminations, 5 609 215 guérisons et 506 091 décès.

  • FMI: Le Fonds Monétaire International a publié mercredi ses prévisions pour l’année 2020 et il semblerait que la récession soit plus importante que prévu.

  • OMS: L’OMS alerte sur l'accélération de la pandémie dans le monde, notamment en Amérique Latine.

  • UNESCO: L’Organisation alerte sur l’augmentation des inégalités dans le monde. L’éducation a été fortement perturbée par la Covid-19, les premiers touchés étant: les enfants les plus pauvres, les jeunes filles et les handicapés.

ONU: Le 26 juin, l’organisation internationale a célébré ses 75 ans. L’ONU a été créée en 1945 à la suite la seconde guerre mondiale. L’objectif était de tout mettre en oeuvre pour éviter un nouveau conflit mondial.

Europe


Coronavirus:

  • Allemagne: Deux cantons ont été remis sous confinement après que 1 500 employés d’un abattoir ont été détectés positifs au coronavirus.

  • France: La situation semble s’aggraver en Guyane. La métropole a annoncé l’envoi d’une aide humaine et matérielle. La question d’un retour au confinement se pose.

  • Royaume-Uni: La communauté des médecins a mis en garde contre le risque bien réel de résurgence de la Covid-19.

France:

  • Environnement: Dimanche, 150 membres de la Convention citoyenne pour le climat ont rendu au gouvernement français leurs propositions pour réduire les gaz à effet de serre.

  • Terrorisme: Les députés ont voté un texte proposant la mise en place de mesures particulières s'appliquant aux condamnés pour terrorisme après leur sortie de prison (pointage, port du bracelet électronique, interdiction d’accès à certains lieux ou d’entrer en contact avec des individus précis…). Les partis de gauche dénoncent ce texte et l’accusent d’être une peine de plus. Le Sénat doit désormais examiner la proposition et se positionner.

  • Mise en examen de 6 personnes impliquées dans le vol de l’oeuvre de Banksy au Bataclan (2019). L’oeuvre a été retrouvée il y a 15 jours en Italie.


France/Russie: Suite à un entretien entre Vladimir Poutine et Emmanuel Macron, l’Elysée a déclaré que le Président français était confiant face à la possibilité d’avancer avec la Russie, notamment sur le sujet de la Libye et de l’Ukraine.


Grèce: Mercredi, Josep Borrell (Chef de la diplomatie de l’UE) s’est rendu en Grèce, à la frontière avec la Turquie. La Grèce s’inquiète d’une nouvelle vague migratoire encouragée par la Turquie et l’UE a réaffirmé son soutien pour protéger les frontières extérieures de l’Union. Rappelons qu’en février, Ankara avait annoncé l’ouverture de ses frontières. Par ailleurs, la signature d’un traité entre la Libye et la Turquie en 2019, donnant des droits à cette dernière dans des zones maritimes grecques et chypriotes, créent de très fortes tensions.


Irlande: Micheal Martin a été élu samedi, par les députés, à la tête du gouvernement de coalition, après plusieurs mois de négociations.


Islande: Gudni Johannesson, président sortant, a été réélu samedi, avec 90% des suffrages.


Pologne: Ce dimanche a eu lieu le premier tour des élections présidentielles.

Afrique


Coronavirus:

  • Afrique du Sud: Mardi 23 juin, l’université du Witwatersrand à Johannesburg, a annoncé le lancement du premier essai clinique du ChAdOx1 nCoV-19, vaccin contre le coronavirus qui a été développé par le Jenner Institute de l’université d’Oxford.

Algérie: L’Algérie a instauré une Journée de la mémoire, le 8 mai, en souvenir des massacres de 1945 commis par les forces françaises dans le Constantinois. Cette initiative, qualifiée d’«historique» par les députés, est inscrite dans une loi adoptée, mardi 23 juin, à l’unanimité lors d’une séance plénière de l’Assemblée nationale populaire, la chambre basse du Parlement.


Barrage de la Renaissance: Après de récents blocages dans les négociations, la présidence égyptienne a annoncé, vendredi 26 juin, que l’Egypte, l’Ethiopie et le Soudan s’étaient entendus pour reporter la mise en eau du Barrage de la Renaissance. Cette avancée est survenue après une réunion en urgence et en visioconférence du Conseil exécutif de l’Union africaine, présidée par le chef de l’Etat sud-africain Cyril Ramaphosa. Pour rappel, la tension était montée ces derniers temps entre l’Ethiopie et ses voisins égyptiens et soudanais car Addis-Abbeba avait annoncé son intention de procéder au remplissage du réservoir du grand barrage de la Renaissance, après l’échec des négociations tripartites. L’Egypte, qui considère ce projet comme une menace « existentielle », a appelé la semaine dernière le Conseil de sécurité à intervenir. Une nouvelle réunion du Conseil doit avoir lieu lundi.


Côte d’Ivoire:

  • Le chef du commando djihadiste qui a mené une attaque meurtrière contre l’armée à Kafolo, dans le nord de la Côte d’Ivoire, a été capturé, a affirmé, lundi 22 juin, le ministre ivoirien de la défense, Hamed Bakayoko.

  • A la Cour Pénale Internationale, un nouveau procès contre Gbagbo et Blé Goudé est demandé par l’accusation. L’accusation a défendu sa demande d’annulation des acquittements prononcés le 15 janvier 2019 en dénonçant des vices de procédure. Le bureau du procureur affirme que les juges n’ont pas respecté les formes lorsqu’ils ont prononcé les acquittements en faveur de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.

ECO: Le président du Nigéria, Muhammadu Buhari, a pour la première fois évoqué ce mercredi un risque de dislocation de la Cédéao, en cas d’arrivée de la monnaie eco en remplacement du franc CFA par la zone UEMOA. Le Nigeria a une position tranchée sur l’eco car pour ce pays il n’y a pratiquement aucune différence entre l’eco de la zone UEMOA et le franc CFA actuel.


Libye:

  • Lors d'une conférence de presse avec son homologue tunisien Kaïs Saïed, Emmanuel Macron a dénoncé ce lundi le « jeu dangereux » de la Turquie en Libye, y voyant une menace directe pour la région et pour l'Europe.

  • A l'appel de l'Egypte, les ministres des Affaires étrangères de la Ligue arabe se sont réunis ce mardi 23 juin par visioconférence pour un sommet extraordinaire consacré à la Libye. Les participants ont annoncé leur opposition à toute forme d’ingérence en Libye et à tous les plans visant à diviser le pays. Ils se sont alignés sur la position égyptienne pour appeller à dissoudre les milices et faire repartir les mercenaires du territoire libyen afin de rendre viable un cessez le feu.

  • Le sort de la ville de Syrte dépend plus que jamais de l’attitude des puissances étrangères impliquées dans le conflit libyen, et surtout de la volonté de la Turquie qui pousse le Gouvernement d’union nationale (GNA) à prendre cette ville. Chaque camp, soutenu par ses partenaires étrangers, se tiennent prêts à s’affronter. Une situation qui pourrait mener à une escalade régionale.

  • L’Union européenne peine à peser sur l’escalade du conflit libyen. Pour autant, Paris, Rome et Berlin au travers d’un communiqué commun diffusé le 25 juin, ont appelé à la fin de toutes les ingérences d’acteurs étrangers en Libye et les exhortent également à respecter pleinement l’embargo sur les armes établi par le Conseil de sécurité des Nations unies.

  • Des mercenaires russes stationnent, depuis jeudi 25 juin, aux abords du champ pétrolier de Charara, le plus important du pays. La Russie cherche, ainsi, à contrer l’influence grandissante de la Turquie en Libye. La Compagnie nationale pétrolière libyenne dénonce une ingérence étrangère dans un secteur stratégique.

Madagascar: Les contestations concernant la construction d'un « colisée » dans l'enceinte du Rova, le palais de la Reine, continuent. Douze associations ont déposé des requêtes auprès du Conseil d'Etat pour demander, notamment, l'arrêt de la construction de cet amphithéâtre en béton.Pour ces associations, cette arène de style romain n'a pas sa place à côté du palais de la Reine, un lieu historique et sacré situé sur les hauteurs de la capitale.


Sahel: Pour répondre plus efficacement aux multiples défis auxquels doivent faire face les populations civiles du Sahel en guerre, des représentants de la société civile de la région demandent un changement d’approche dans la réponse à la crise et la mise en place d’une «Coalition citoyenne pour le Sahel».


Somalie:

  • La chambre basse vient d’approuver un projet de loi qui prévoit un quota de 30% de femmes au Parlement somalien.

  • Le groupe terroriste shebab a commis mardi un attentat-suicide contre l’académie militaire TurkSom, près de Mogadiscio, faisant au moins deux morts et deux blessés. C’est la première fois que le mouvement islamiste vise ce site inauguré il y a trois ans pour former les futurs soldats somaliens.


Soudan:

  • Le Soudan annonce être proche de signer un accord avec les Etats-Unis sur l'indemnisation des familles des victimes des attentats perpétrés en 1998 contre les ambassades américaines au Kenya et en Tanzanie qui avaient fait 224 morts et près de 5 000 blessés.

  • Pour soutenir la transition démocratique au Soudan, plus de 40 pays ont participé ce jeudi à une rencontre par vidéoconférence, sous la co-présidence de l’Allemagne, de l’Union européenne, des Nations unies et du Soudan. Il s’agit, pour les pays donateurs, de voir comment soutenir financièrement le pays qui doit organiser des élections démocratiques dans deux ans.

Moyen-Orient


Coronavirus:

  • Résurgence du virus en Israël et en Palestine.

Cisjordanie:

  • Lundi, des milliers de palestiniens ont manifesté en Cisjordanie contre la volonté d’annexion des colonies israéliennes, soutenue par les Etats-Unis.

  • Mercredi, l’ONU et la Ligue Arabe ont demandé à Israël de renoncer à son projet d’annexion.


Liban: Les médias, libanais et étrangers, ont dorénavant l’interdiction d’interviewer l’ambassadrice des Etats-Unis à Beyrouth. Cette décision a été prise à la suite d’une plainte contre l’ambassadrice. Celle-ci aurait menacé “la paix civile et le vivre-ensemble” en critiquant le Hezbollah lors d’une interview télévisée.


Yémen:

  • Lundi, la coalition militaire saoudienne a annoncé un cessez-le-feu entre le gouvernement yéménite et les séparatistes du Sud. Des pourparlers vont par ailleurs débuter prochainement en Arabie Saoudite.

  • L’UNICEF lance une nouvelle alerte sur les millions d’enfants menacés par la famine au Yémen.

Asie-Pacifique


Coronavirus:

  • Inde: Le pic est attendu dans quelques semaines. Pour l’heure, le pays a dépassé les 500 000 cas

Chine:

  • Lundi, la Chine a mis en orbite un satellite qui va permettre de concrétiser son projet de navigateur Beidou. Cela permettra une autonomie de la Chine face au GPS américain et Galileo européen.

  • Pékin a entériné la loi sur la sécurité nationale.

→ A lire: Hong Kong: Une bataille perdue d’avance?


Corée du Nord: Mercredi, Kim Jong-un a annoncé la suspension des actions militaires contre la Corée du Sud. Cette décision intervient alors que depuis plusieurs semaines des tensions sont très présentes entre les deux corées.


Pakistan:

  • Le Ministre pakistanais de l’aviation a annoncé mercredi les résultats de l’enquête menée à la suite du crash d’un airbus A320 à Karachi, le 22 mai 2020. L’enquête semble avoir mis en avant des négligences de la part des pilotes, trop confiants et peu concentrés, ainsi que des contrôleurs aériens, qui ont omis de prévenir les pilotes d’un endommagement des moteurs.

  • 150 pilotes de la compagnie Pakistan International Airlines sont interdit de vol, soupçonnés de posséder de fausses licences.


Russie:

  • Mercredi, la Russie célébrait la défaite des nazis. Vladimir Poutine a mis en avant le rôle de l’armée rouge dans la défense du monde.

  • Depuis jeudi jusqu’au 1er juillet, les russes sont appelés aux urnes afin de voter pour ou contre la réforme de Vladimir Poutine, autorisant le président à avoir deux mandats en plus, après 2024.

Amériques


Coronavirus:

  • Brésil: Alors que le virus ne cesse de se répandre, le pays se déconfine petit-à-petit.

  • Mexique: Après le Brésil, le Mexique est le deuxième pays d’Amérique Latine le plus touché. Cette semaine, il a officiellement dépassé le cap des 25 000 morts et 200 000 cas confirmés de Covid-19.

Etats-Unis:

  • Lundi, Donald Trump a annoncé la prolongation du gel des cartes vertes et de certains visas de travail, jusqu’en 2021.

  • Mardi, Twitter a supprimé un post de Donald Trump que le réseau a qualifié de “comportement abusif”. Le Président menaçait, dans ce tweet, d’avoir recours à la force contre les manifestants à Washington. Ca a été perçu comme une “menace préjudiciable contre un groupe identifiable”.

  • Mercredi, Donald Trump a annoncé le transfert en Pologne, des soldats américains présents en Allemagne.

  • Le ministère de la justice américain a renforcé mercredi 24 juin ses accusations contre Julian Assange. En effet, dans l’attente du 7 septembre, jour de l’examen de la demande d’extradition outre-Atlantique de Julian Assange, la justice américaine a présenté de nouveaux éléments selon lesquels M. Assange aurait recruté des pirates informatiques et conspiré pour procéder à des intrusions dans des ordinateurs, notamment ceux d’un pays de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN). Pour rappel, Julian Assange est poursuivi par les Etats-Unis pour avoir diffusé à partir de 2010 plus de 700 000 documents classifiés sur les activités militaires et diplomatiques américaines, notamment en Irak et en Afghanistan.

  • Un mois après la mort de George Floyd, la Chambre des représentants, contrôlée par les démocrates, a adopté jeudi 25 juin un projet de profonde réforme de la police. Ce texte qui prévoit notamment l’interdiction pure et simple des prises d’étranglement, est toutefois voué à l’échec au Sénat, où la majorité est républicaine.

  • L’administration de Donald Trump a saisi la Cour suprême pour renverser l’Obamacare. Une réforme du système de santé établie par Obama qui a permis à près de 20 millions d’Américains d’accéder à une couverture santé.

Venezuela: Grâce à la pandémie actuelle, le président vénézuélien, Nicolas Maduro, reprend la main sur le jeu politique et confirme son emprise sur les institutions du pays. Juan Guaido, son opposant, quant à lui est de plus en plus contesté au sein de son propre camp. Même Washington semble en passe de le lâcher.

Election présidentielle des Etats-Unis - 2020 #etatsunis2020

Candidats démocrates : Joe Biden. Candidats républicains : Donald Trump. Primaires du mois de juin:

  • 23 juin: Kentucky, New York Démocrates: Joe Biden a remporté le plus de votes. Il a désormais 2274 délégués contre 1058 pour Bernie Sanders. Républicains: Donald Trump a monté son score à 2051 délégués avec les primaires du Kentucky. Étant l’unique candidat pour New York, les primaires républicaines ont été annulées.

Primaires à venir:

  • Juillet: New Jersey, Delaware, Louisiana, Puerto Rico.

  • Août: Connecticut.

Conventions :

  • 13 au 16 juillet : Convention démocrate ⇒ La convention a été reportée au mois d’août en raison de la pandémie.

  • 24 au 27 août : Convention républicaine.

Débats:

  • 29 septembre : 1er débat présidentiel.

  • 7 octobre : Débat des candidats à la vice-présidence.

  • 15 octobre : 2em débat présidentiel.

  • 22 octobre : 3em débat présidentiel.

⇒ 3 novembre 2020 : élection présidentielle.

  • Facebook
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Twitter

© 2019 par Regards Contemporains.