Tout ce que vous avez loupé durant la semaine du 30 mars au 5 avril 2020


TOUR DU MONDE EN SEPT JOURS

International


Coronavirus:

  • 1 258 090 contaminations, 259 544 guérisons et 68 283 décès.

  • Etats-Unis/Russie: Donald Trump et Vladimir Poutine se sont entretenus lundi sur la possibilité d’une coopération dans la lutte contre le coronavirus et de consultations au sujet du pétrole.

  • Jeux Olympiques: Ayant été reporté la semaine dernière, les JO se dérouleront du 23 juillet au 8 août 2021. Les athlètes déjà qualifiés le resteront.

  • Exposition Universelle: L'événement devant se tenir à Dubaï pourrait être reporté à l’année prochaine.

  • Remède: La société Hemarina va tester sur 10 patients atteint du Covid-19 une solution composée de sang de ver marin, qui a des vertus d’oxygénation.

  • ONU: - La Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement (CNUCED) a annoncé un plan de 2 500 milliards de dollars pour les pays du Sud: 500 milliards vont être consacrés à la santé; 1 000 milliards pour soutenir les Etats face aux conséquences du confinement et la diminution des échanges commerciaux; 1 000 milliards seront réservés pour le remboursement des dettes. Les experts en économie de l’ONU estiment qu’il vaut mieux soutenir les Etats et économies tout de suite, plutôt que de devoir relever des économies en ruine à la suite de la pandémie. - Antonio Guterres (Secrétaire général de l’ONU) a déclaré que la pandémie de coronavirus est la « pire crise mondiale depuis que l’ONU a été fondée », en raison de la « combinaison de ces deux facteurs [maladie menaçante pour tout le monde et l’impact économique] et le risque de voir une instabilité accrue, des violences accrues, des conflits accrus » (RFI). - L’Assemblée Générale a demandé ce vendredi plus de coopération entre les pays, alors que la Chine et les Etats-Unis font blocus au Conseil de Sécurité depuis plusieurs semaines. - Emmanuel Macron et Donald Trump ont appelé samedi à une réunion des membres permanents du Conseil de Sécurité.

  • Banque Mondiale: L’institution débloque 160 milliards de dollars, sur les 15 prochains mois, pour lutter contre la pandémie. L’objectif est de venir en aide aux pays pour faire face aux conséquences sanitaires actuelles et soutenir la reprise de l’économie.

  • Pétrole: Le prix du baril de pétrole s’est envolé jeudi après une annonce de Donald Trump. Il a annoncé dans un tweet : « Je viens juste de parler à mon ami MBS (Prince héritier) d’Arabie Saoudite, qui a parlé avec le Président Poutine de Russie, j’attends et j’espère qu’ils réduisent approximativement de 10 millions de barils, et peut-être beaucoup plus, ce qui, si ça arrive, sera GÉNIAL pour l’industrie du pétrole et du gaz ». La baisse de production permettrait de réduire les déséquilibres que nous pouvons observer ces derniers jours sur le marché du pétrole. Cependant, après cette annonce, le Kremlin a démenti et Riyad a appelé à organiser une réunion urgente de l’OPEP+ (Organisation des pays exportateurs de pétrole).

  • COP26: La COP26 sur le climat qui devait se tenir à Glasgow en novembre est reportée en raison de la pandémie de coronavirus, a annoncé ce mercredi 1er avril le gouvernement britannique. Le sommet aura lieu en 2021 dans la ville écossaise, à une date communiqué ultérieurement.

  • OTAN: Jeudi dernier, l’OTAN s’est réunie, une semaine après l’entrée de la Macédoine du Nord, afin d’établir sa ligne de conduite dans la lutte contre le coronavirus: « La responsabilité première de l’OTAN est de s’assurer que cette crise sanitaire ne devienne pas une crise sécuritaire. [...] Et le cœur de notre tâche est de continuer d’assurer une dissuasion et une défense crédibles au beau milieu d’une crise sanitaire. Et c’est exactement ce que nous faisons : les missions, les opérations la réactivité de l’OTAN continuent car l’OTAN a été créée pour faire face à des crises ». (Jens Stoltenberg, secrétaire-général de l’OTAN - RFI). → A lire: L’OTAN est-elle en « mort cérébrale » ?

  • Programme alimentaire mondiale (PAM): Dans un rapport publié vendredi 3 avril, l’agence humanitaire onusienne s’inquiète du risque de pénurie alimentaire favorisée par la pandémie de coronavirus, et qui menace des centaines de millions de personnes dans le monde, majoritairement en Afrique.

Europe


Coronavirus:

  • Albanie: Un confinement drastique a été adopté: les déplacements dans les supermarchés et pharmacies doivent être validés sur une plateforme gouvernementale ou par message. Les retraités, étant des personnes à risque, n’ont le droit à aucune autorisation de sortie.

  • Espagne/Italie: Ces derniers jours, on observe une baisse du nombre d’hospitalisation et de décès.

  • Espagne: Prolongement du confinement pour deux semaines.

  • France: - Des médecins cubains vont prêter mains fortes dans les territoires d’outre-mer. - Un dispositif de chèque-service va être mis en place pour les sans-abri, afin d’acheter de la nourriture et des produits de première nécessité (santé, hygiène). - La fin du confinement se prépare et il semble qu’il se fera graduellement. - Report de 3 sommets internationaux: sommet Afrique-France, congrès de l’Union internationale pour la conservation de la nature et le forum Génération égalité. - A l’approche des vacances scolaires, le gouvernement a renforcé les contrôles routiers afin d’empêcher les départs en vacances malgré le confinement.

  • Grèce: Un deuxième camp de migrants est mis sous quarantaine après qu’un ressortissant afghan a développé des symptômes du Covid-19.

  • Hongrie: L’état d’urgence illimité a été adopté, laissant au Premier ministre Viktor Orban les quasi pleins pouvoirs. Mesure très critiquée par l’opposition qui estime être disproportionnée. L’Union Européenne appelle le gouvernement hongrois à ne pas bafouer la démocratie avec des lois liées au coronavirus.

  • Italie: - Le pays compte le bilan humain le plus lourd au monde jusqu’à présent, avec 15 362 décès dimanche dernier. - Le gouvernement va mettre en place un « couloir vert » avec la Roumanie, afin de limiter l’impact des mesures restrictives liés au coronavirus dans le domaine de l’agriculture. La Roumanie va ainsi pouvoir envoyer près de 110 000 travailleurs saisonniers avec un contrat jusqu’au mois de décembre.

  • Royaume-Unis: - Lundi, le pays enregistrait plus de 1400 morts et plus de 3500 vendredi. - Le Prince Charles est sorti de quarantaine en bonne santé. La Reine s’est retirée au Château de Windsor pour plusieurs semaines. - La Reine s’est adressée à ses citoyens dimanche soir, dans une rare allocution solennelle. Il s’agit de la 4eme depuis son arrivée au trône. - Ouverture en urgence d’un hôpital de campagne à Londres.

  • Roumanie: Le personnel soignant dénonce un manque considérable de moyens afin de faire face à l’épidémie. La conséquence est la contamination massive des membres du personnel médicale dans les hôpitaux. Le chef du département des soins intensifs de l’hôpital d’Orastie a déclaré: « Nous sommes envoyés à la mort les mains nues. Nous avons deux combinaisons pour douze employés » (RFI).

  • Suède: Le gouvernement n’a pas mis en place de confinement, faisant confiance à la population pour suivre les consignes de sécurité (hygiène et distanciation sociale). Les personnes contaminées étant majoritairement des immigrés, le gouvernement a lancé une vaste campagne de communication en 24 langues.

France: Il semblerait que le Ministère français des Affaires Étrangères aurait la preuve que Sophie Petronin, humanitaire française, est en vie. Elle avait été enlevée au Mali en 2016.


Pays-Bas: Un tableau de Van Gogh a été volé alors que le musée était fermé en raison du coronavirus.


Royaume-Uni: Keir Starmer remplace Jeremy Gorbyn à la tête du Parti travailliste.

Afrique


Coronavirus :

  • Bilan : - 50 pays sont touchés - 8 018 cas confirmés - 399 morts - 747 personnes guéries - Les trois États les plus touchés en termes de cas de coronavirus sont l'Afrique du Sud, l'Algérie et l'Égypte. Quatre Etats africains figurent parmi les rares pays au monde à n’avoir encore déclaré aucun cas de contamination au coronavirus : le Lesotho, Les Comores, Sao Tomé-et-Principe et le Soudan du Sud.

  • Economie : De nombreux gouvernements du continent se mobilisent pour soutenir leurs économies dans ce contexte de crise.

  • Politique : Une note de recherche du centre de réflexion du Ministère des affaires étrangères française, intitulé « L’effet pangolin » : la tempête qui vient en Afrique ?, alerte sur la vulnérabilité politique des Etats africains face à « l’onde de choc » de la pandémie.

  • Coopération franco-africaine : Emmanuel Macron et dix dirigeants africains (Mali, Ethiopie, Afrique du Sud, Rwanda, Kenya, Sénégal, RDC, Egypte,Zimbabwe, Union africaine) se sont réunis, vendredi 3 avril, en conférence téléphonique pour discuter de la réponse sanitaire et économique à apporter contre l’épidémie due au coronavirus en Afrique.

  • Relation sino-africaine : Pékin multiplie les dons d’équipements médicaux aux pays africains dans l’espoir de conforter son ancrage stratégique sur le continent.

  • Social : Des mesures d’aides alimentaires d’urgence sont mises en place pour les plus démunis dans certains gouvernements.

  • Vaccin : Un échange entre un chercheur et un médecin, tous deux français, sur la chaîne LCI a déclenché une vague de dénonciation et contestation sur les réseaux sociaux chez les africains et afro-descendants. Les deux intervenants discutaient du vaccin BCG et des études en cours pour traiter le coronavirus grâce à cette injection et avaient évoqué l'idée d'une expérimentation en Afrique.

  • Afrique de l’Est : Les membres de l’Autorité intergouvernementale pour le développement (Igad, composé du Djibouti, de l’Éthiopie, du Kenya, de la Somalie, du Soudan, du Soudan du Sud et de l’Ouganda), se sont réunis, ce lundi, pour un sommet d’urgence sur le coronavirus, par visioconférence. L’organisation a décidé d’ouvrir un fonds de contrôle et de prévention. De plus elle demande à la communauté internationale, un allègement de la dette et un accès à des crédits, et cherche également de l’aide pour construire des infrastructures locales et limiter l’importation de matériel médical.

  • Madagascar : - Dans une lettre ouverte, Amnesty International appelle Madagascar à désengorger ses prisons en les détenus en préventive dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. - Après les mesures prises il y a dix jours, notamment le confinement dans la capitale et à Tamatave, ville portuaire de l'est du pays, le gouvernement a décidé de commencer des dépistages rapides auprès de la population et des désinfections dans certains quartiers d'Antananarivo, la capitale. Par ailleurs, une usine spécialisée dans la broderie et la confection pour les maisons de haute couture européennes a décidé, dès le début de l’épidémie, de suspendre une partie de sa production pour fabriquer les masques en grand nombre et les distribuer gratuitement à la population.

  • RDC : - Le médecin congolais, professeur Muyembe, à l’origine de la découverte du virus Ebola en 1976, a été appelé par le président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, pour gérer l’épidémie de Covid-19. - Selon son annonce le jeudi 2 avril, la Banque mondiale va allouer 47 millions de dollars à la RDC pour répondre à la pandémie de coronavirus. Le projet concerne essentiellement l’appui à la santé publique :mise en place des stratégies de confinement, formation du personnel médical et distribution des équipements pour assurer le dépistage rapide des cas et la recherche des contacts.

  • Soudan : La crise du coronavirus vient s’ajouter à la crise économique qui mine le pays depuis un moment. Depuis l’annonce de l’urgence sanitaire par le gouvernement, les prix augmentent, notamment ceux des masques de protection, plus difficiles à trouver. Par ailleurs, la fermeture des frontières du Soudan – et de plusieurs autres pays – complique les importations.

  • Tunisie : Le Parlement tunisien a adopté samedi un texte renforçant les pouvoirs du Premier ministre, Elyes Fakhfakh, qui pourra légiférer directement durant deux mois, dans le cadre de la lutte contre le Covid-19.

Ethiopie /Egypte: La tension continue de monter autour du projet de barrage de la Renaissance construit par l’Éthiopie sur le Nil. Les relations entre Le Caire et Addis-Abeba sont tendues depuis plusieurs mois. Et la situation ne risque pas de s’arranger car l’Éthiopie a déployé son armée près du barrage.

→ A lire: Géopolitique de l’eau. Entre tensions et coopérations


Libye :

  • Depuis que Fayez el-Sarraj, le chef du gouvernement d’Union nationale (GNA) reconnu par l'ONU, a lancé l’offensive « tempête de la paix », jeudi dernier, les combats font rage entre les forces de Sarraj et du général Haftar. Les pertes des deux côtés ne cessent d’augmenter.

  • Les consultations entre les membres de l’Union européenne se poursuivent à Bruxelles pour s’accorder les modalités de la mise en œuvre de la nouvelle mission européenne au large de la Libye, annoncée mardi par le chef de la diplomatie européenne. L'opération est fortement critiquée par le Gouvernement d’Union Nationale (GNA). Le GNA reproche à l’Union européenne de ne pas l’avoir consulté sur cette nouvelle mission. Pourtant, lors de la conférence de Berlin, en février dernier, les deux parties libyennes étaient d’accord pour respecter l’embargo sur les armes.


Madagascar : Arphine Helisoa, directrice de publication de « Ny Valosoa », journal d'opposition, partisan de l'ancien président Marc Ravalomanana, a été incarcérée dans la prison d'Antanimora, à samedi. La journaliste est accusée de propagation de fausses nouvelles et d'incitation à la haine envers le pouvoir et en particulier le président de la République, Andry Rajoelina.


Somalie : Les shebabs annoncent avoir organisé un forum sur « le Jihad en Afrique de l'Est ». La conférence aurait duré 5 jours et rassemblé une centaine de participants.

Tchad : La Convention tchadienne de défense des droits de l’homme dénonce l’existence de plus d’une dizaine de cachots secrets aux mains de l’Agence Nationale de Sécurité, une agence qui dépend directement de la présidence du Tchad. Des accusations rejetées par le ministre de la Justice.

Moyen-Orient


Coronavirus:

  • Arabie Saoudite: - Le Royaume prendra en charge les dépenses médicales des patients atteints du coronavirus. - La Mecque et Medina ont prolongé le couvre feu pour 24h.

  • Iran : - Afin de mieux lutter contre le coronavirus, le gouvernement iranien demande la levée des sanctions américaines. - Les pays européens envoient du matériel médical en Iran grâce au mécanisme de troc Instex, permettant de contourner les sanctions américaines. C’est la première fois que ce système est utilisé.

  • Israël: - Benyamin Netanyahou a été testé négatif au coronavirus mais reste en quarantaine à titre préventif. - Le foyer principal d’infection, Bnei Brak (banlieue de Tel Aviv), est placé en confinement. L’armée a été mobilisée pour faire respecter les mesures de confinement dans le pays, cependant pour les communautés ultra-orthodoxes, qui pratiquent scrupuleusement la religion, il est plus difficile de faire respecter les règles: « Ils n’ont pas de radio, pas de télévision: ils ne savent pas ce qui se passe dans le monde extérieur. [...] En réalité, ils ont un retard de deux semaines dans la lutte contre le virus. Ils n’ont pas encore réagi. C’est pour ça qu’il est absolument essentiel que les dirigeants de la communauté déploient tous leurs efforts: ça fait partie de la solution ». (Micky Rosenfeld, porte parole de la police israélienne - RFI)

  • Jordanie: Le pays a imposé des mesures de confinement très sévères, pour l’instant la maladie semble progresser lentement.

  • Syrie: Annonce du premier décès lié au coronavirus.

  • Turquie: Le gouvernement est réticent à mettre en place un confinement. Jusqu’à présent, les plus jeunes et les personnes vulnérables sont appelées à rester chez eux, sans imposer de confinement, alors que les partis de l’opposition et une partie de la population le réclame.

Israël: Benny Gantz a été élu Président du Parlement à la suite d’un accord de partage du pouvoir avec son rival Benjamin Netanyahu.

Asie-Pacifique


Coronavirus:

  • Chine: - De plus en plus de questions se posent sur la véracité des chiffres fournis par le gouvernement concernant le nombre de décès, qui pourrait être bien plus élevé. Le doute se pose suite au nombre très élevé de chinois qui se sont rendus dans les funérariums afin de récupérer les cendres des défunts. - Lundi, les autorités ont annoncés 48 nouveaux cas et 1 nouveau décès. - La Banque Mondiale (BM) prévoit une chute de l’économie chinoise à +0,1%. - La Chine prend des mesures d’1 milliard de yuans afin de relancer la croissance économique du pays. L’objectif premier est de relancer la consommation intérieure. - Vendredi, le gouvernement a annoncé 4 nouveaux décès à Wuhan. Une reprise du virus est très redoutée alors que la ville s’apprête à lever la quarantaine mardi 7 avril. - Samedi, un hommage national aux victimes de la pandémie a été organisé.

  • Inde: Le nombre de personnes infectées a augmenté de 10% en 24h au milieu de la semaine, en raison d’un rassemblement religieux musulman à New Delhi, bravant les consignes de confinement.

  • Philippines: Jeudi, le Président Rodrigo Duterte a opté pour l’utilisation de la menace afin de faire respecter les consignes de sécurité. Il a déclaré: « Tout le monde doit coopérer. Restez confinés car j’ai donné des ordres. [...] J’ai prévenu la police et l’armée : si les contrevenants résistent ou se montrent agressifs, tuez-les par balle. [...] Je vous enterrerai si vous causez des troubles à l’ordre public ». (RFI)

  • Russie: - Vladimir Poutine a débuté le télétravail afin de ne pas être contaminé. - La surveillance numérique de la population à Moscou, où le confinement est imposé depuis le début de la semaine, a été renforcée. - La période de non-travail a été prolongée.

Chine: Libération de Wang Quanzhang, avocat et militant des droits humains. Il avait été arrêté en 2015 avec plus de 2000 autres militants.


Pakistan: Jeudi, la justice pakistanaise a annulé la condamnation à mort d’un islamiste britannique, Omar Sheikh, accusé de l’enlèvement et de l'exécution du journaliste américain Daniel Pearl en janvier 2002, alors qu’il enquêtait sur les réseaux islamistes proches d’Al-Qaeda pour le Wall Street Journal. Trois de ses complices condamnés ont aussi été acquittés. Il semblerait, d’après une enquête de 3 ans, que les hommes ayant été condamnés dans cette affaire n’étaient pas présents dans la vidéo de l'exécution qui avait été envoyée à l’ambassade américaine. D’après cette même enquête (menée par une ancienne collègue du journaliste), le responsable de l'exécution serait Khaled Cheikh Mohammed, aussi impliqué dans l’attentat du 11 septembre 2001. Il avait été arrêté en 2003 et envoyé à Guantanamo, où il aurait confessé avoir décapité Daniel Pearl à un psychologue de la prison.

Amériques


Coronavirus:

  • Amérique du Sud : - Un groupe de 20 organisations indigènes de sept pays d'Amérique du sud ont lancé un appel aux gouvernements pour qu'ils s'assurent du respect de leur «isolation géographique» afin de les protéger contre la menace du coronavirus. - Alicia Barcena, la secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Amérique latine et les Caraïbes (Cepal), un organisme de l’ONU, estime que l’impact économique de l’épidémie dans le sous-continent risque d’être catastrophique, et appelle à la levée des sanctions contre Cuba et le Venezuela.

  • Argentine: Afin de prévenir les violences conjugales dans le cadre du confinement le gouvernement argentin ont pris des mesures adaptées.

  • Brésil: Alors que l'épidémie de Covid-19 prend de l'ampleur dans le pays, le président Jair Bolsonaro prône le jeûne religieux, veut lever les mesures de confinement et renvoyer les Brésiliens au travail.

  • Colombie: L’Armée de libération nationale (ELN), considérée comme la dernière guérilla de Colombie, a annoncé, lundi 30 mars, un cessez-le-feu unilatéral d’un mois en raison de la pandémie de Covid-19 et proposé au gouvernement du président Ivan Duque de négocier un arrêt bilatéral des affrontements.

  • Etats-Unis: - Un hôpital de campagne est en construction dans le Central Park, à New York. - Un navir-hôpital de la marine (1 000 lits) est arrivé lundi à New York. - Lundi, le bilan aux Etats-Unis est de plus de 3 000 morts, jeudi il était monté à 5 000. - Donald Trump a annoncé l’envoi de 100 millions de dollars de matériel médical à l’Italie. - Lundi la justice de trois Etats (Ohio, Texas, Alabama) a suspendu la décision d’inclure l’avortement dans la liste des opérations non urgentes et interdites pendant la crise de coronavirus. Cependant, le Texas a été autorisé, en appel, à suspendre les avortements. L’Iowa a aussi pris cette décision mais les recours n’ont pas encore été examinés par la justice. → A lire: Vox: Un avant goût de l’avenir des femmes aux Etats-Unis - Mercredi, Donald Trump change de ton. Alors que la semaine dernière il espérait voir les Églises pleines pour Pâques (12 avril), il annonce que la situation va s'aggraver: « Je veux que les américains se préparent pour les jours difficiles qui s’annoncent, nous allons avoir deux semaines très dures. [...] Ce seront deux semaines très, très douloureuses ». (RFI) - Dans le cadre de la lutte contre la propagation du coronavirus, Taïwan se plaint de ne pas pouvoir être membre de l’Organisation mondiale de la santé, en raison du veto imposé par Pékin. Pour signifier son soutien, le président américain, Donald Trump, a signé une loi renforçant les relations avec Taipei. Cette loi sur l’initiative de protection internationale et de renforcement des alliés de Taiwan (le « Taipei Act ») incite les Etats-Unis à plaider pour que Taïwan devienne membre de toutes les organisations internationales dans lesquelles le statut d’Etat n’est pas un préalable, et obtienne le statut d’observateur dans les autres. Cette loi autorise également les Etats-Unis à accroître leur aide économique, diplomatique et militaire aux pays qui revalorisent leurs relations avec Taïwan et à la diminuer dans le cas inverse. Elle incite aussi le président américain ou ses représentants à plaider la cause de la participation de Taïwan dans les organisations internationales lors de leurs contacts avec les représentants de la République populaire de Chine. → A lire: Taiwan: « La réunification est un mouvement historique et le bon chemin » (Xi Jinping – 2019) - Les Etats-Unis ont autorisé le Zaandam à accoster en Floride. Ce navire de croisière, qui a été rejeté par plusieurs pays d’Amérique latine ces derniers jours, compte 4 décès et 9 contaminations (vendredi). Donald Trump a reconnu la nécessité d’évacuer ces personnes et de leur venir en aide.

  • Panama: Des jours de sorties réservés uniquement aux femmes et aux hommes ont été mis en place afin de réduire les contaminations. Même si diviser la population en deux, pour réduire les risques, semble être une bonne idée dans ce contexte, le fait que ce soit basé sur le genre inquiète et met aussi de côté toute une partie de la population transgenre.

Cuba: José Daniel Ferrer, l’opposant numéro un au régime de La Havane, officiellement accusé d’agression, est sorti de prison. Il sera assigné à résidence à une peine de quatre ans et demi après avoir été emprisonné durant 6 mois. La communauté internationale avait exigé sa libération et le dissident à peine sorti de prison a déclaré vouloir continuer sa lutte contre le régime cubain.


Etats-Unis:

  • Iran: Le gouvernement a autorisé les compagnies russes, chinoises et européennes à continuer leur travail dans les installations nucléaires iraniennes, sans être sanctionnées par les mesures américaines.

  • Donald Trump a mis ce mercredi 1er avril en garde l'Iran contre toute attaque visant des soldats américains en Irak. “Selon nos informations (...), l'Iran et ses protégés préparent une attaque sournoise contre des troupes américaines et/ou des installations en Irak. Si cela a lieu, l'Iran paiera un prix très élevé”(Twitter de D.Trump)

  • Tandis que l’armée américaine est fortement affectée par la pandémie de Covid-19, Donald Trump a annoncé, mercredi 1er avril, le lancement d’une vaste opération antidrogue en Amérique latine. La principale cible de cette opération est le Venezuela.


Venezuela/Etats-Unis :

  • Mardi 31 mars, Washington a proposé la création au Venezuela d’un gouvernement d’union nationale qui réunirait chavistes et opposants avant la tenue d’élections anticipées. Et ni le président élu, Nicolas Maduro, ni le président autoproclamé, Juan Guaido, ne pourraient en faire partie.

  • Au Venezuela, Juan Guaidó est appelé à comparaître ce jeudi 2 avril devant le procureur général dans le cadre d’une enquête pour « tentative de coup d’État » ouverte il y a seulement une semaine, mais ce dernier a d’ores et déjà annoncé qu’il n’irait pas.

Election présidentielle des Etats-Unis - 2020 #etatsunis2020

Candidats démocrates : Joe Biden, Bernie Sanders, Tulsi Gabbard. Candidats républicains : Donald Trump, Bill Weld. Dates des prochaines primaires :

  • 7 avril - Wisconsin

  • 26 avril - Puerto Rico

→ Le scrutin devait se tenir le 29 mars et a été reporté au 26 avril en raison du coronavirus.

  • 19 mai - Georgia

→ Le scrutin devait se tenir le 24 mars et a été reporté au 19 mai en raison du coronavirus. Conventions :

  • 13 au 16 juillet : Convention démocrate ⇒ La convention a été reportée au mois d’août en raison de la pandémie.

  • 24 au 27 août : Convention républicaine.

Débats:

  • 29 septembre : 1er débat présidentiel.

  • 7 octobre : Débat des candidats à la vice-présidence.

  • 15 octobre : 2em débat présidentiel.

  • 22 octobre : 3em débat présidentiel.

⇒ 3 novembre 2020 : élection présidentielle.


© 2019 par Regards Contemporains.