Tout ce que vous avez loupé durant la semaine du 31 août au 6 septembre 2020



TOUR DU MONDE EN SEPT JOURS

International

La Procureure de la Cour pénale internationale (CPI), Fatou Bensouda (Source ONU Info)


Cour Pénale Internationale: Le 2 septembre, le Secrétaire d'État américain, Michael Pompeo, a annoncé lors d’une conférence de presse, à Washington, l’imposition de sanctions économiques contre la Procureure de la CPI, Fatou Bensouda, accusant la Cour de « tentatives illégitimes de soumettre des Américains à sa juridiction ». M. Pompeo a porté cette accusation contre la CPI alors que le tribunal siégeant à La Haye, au Pays-Bas, vérifie si les forces américaines ont commis des crimes de guerre présumés en Afghanistan. La Cour pénale internationale (CPI) a condamné les sanctions économiques imposées par les États-Unis à l'encontre de sa Procureure et d'un membre de son Bureau.

Europe

Siège de la Commission Européenne à Bruxelles (Source: Eoghan Olionnain)


Biélorussie: Des milliers d’individus ont manifesté dimanche dans plusieurs villes de Biélorussie. Des centaines de personnes ont été arrêtées. Rappelons que des manifestations ont lieu depuis plusieurs semaines, car les résultats des élections présidentielles sont contestées.


Brexit: Le premier ministre britannique, Boris Johnson demande à ce qu’un accord commercial soit trouvé avant le 15 octobre 2020.


Grèce-Turquie: Les tensions ne cessent d’augmenter. La Turquie a de nouveau menacé la Grèce, avant d’effectuer des manœuvres militaires près de Chypre.


Russie: L’opposant russe, Alexeï Navalny a été empoisonné par du novitchok (produit neurotoxique), selon les autorités allemandes. L’OTAN demande des comptes à la Russie, concernant le développement de ce produit, qui serait d’origine militaire.

→ A lire: L’Europe est-elle en “mort cérébrale”?


Serbie-Kosovo: Un accord a été signé vendredi, normalisant les relations économiques entre les deux parties. Notez cependant, que la Serbie refuse toujours de reconnaître l’indépendance du Kosovo, proclamée en 2008.

Afrique

La construction du Grand barrage de la Renaissance sur le Nil en Éthiopie (Source : Tiksa Negeri, Reuters)


Barrage de la Renaissance: Alors que les négociations entre l'Éthiopie, le Soudan et l'Égypte patinent au sujet du Grand barrage de la Renaissance, et qu'Addis Abeba a décidé unilatéralement de remplir le réservoir, les États-Unis ont réagi mercredi en annonçant le gel de 130 millions $ d'aide pour faire pression sur l'Ethiopie

Libye :

  • Mercredi 2 septembre, Stephanie Williams, L’émissaire par intérim de l’ONU en Libye, a déploré, devant le Conseil de sécurité la poursuite de violations de l’embargo sur les armes imposé en 2011 à ce pays. Selon cette dernière, depuis le 8 juillet, « environ 70 avions ont atterri dans les aéroports de l’est en soutien » à l’armée du maréchal Khalifa Haftar, « pendant qu’une trentaine d’appareils ont été envoyés dans des aéroports de l’ouest de la Libye » en appui au gouvernement d’union nationale (GNA).

  • Dans un rapport remis vendredi au Conseil de sécurité, le secrétaire général Antonio Guterres réclame la fermeture des centres de détention de migrants illégaux dans le pays, et s'insurge de la violation de leurs droits.

Mali:

  • Malgré le coup d’État au Mal, les Européens maintiennent leurs engagements en matière de sécurité au Sahel.

  • La division droits de l’homme de la Minusma, la mission de l'ONU dans le pays enquête sur les morts lors des manifestations et du coup d’Etat.

Niger: La Commission nationale nigérienne des droits humains (CNDH) a publié vendredi 4 septembre le rapport de sa mission d’enquête sur les meurtres de 102 personnes dans la zone d’Inates, près de la frontière malienne. Des équipes de la CNDH ont retrouvé six fosses communes dans lesquelles 71 victimes ont été enterrées. Selon le rapport, les auteurs seraient des « soldats incontrôlés » de l’armée nigérienne. Tous les témoignages recueillis sont formels. Des soldats sont donc mis en cause mais pas la hiérarchie et l'institution militaire. Les enquêteurs de la CNDH demandent justice et réparation.


Soudan: Ce lundi 31 août, à Juba, au Soudan du Sud, l’accord de paix pour le Darfour, le Nil bleu et le Kordofan du Sud a finalement été paraphé. Dix mois de discussions ont été nécessaires pour s’accorder sur les huit protocoles que compose l’accord visant à mettre fin à une guerre de dix-sept ans au Soudan, en particulier dans le Darfour, qui a fait au moins 300 000 morts et 2,5 millions de déplacés, selon l’ONU. Il a été paraphé en présence d’Abdel Fattah al-Burhane, chef du Conseil souverain et du Premier ministre Abdalla Hamdok, ainsi que de Salva Kiir, président du Soudan du Sud dont le pays parraine ces discussions de paix au Soudan.

Moyen-Orient

Emirates (Source: Telstar Logistics)


Bahreïn: Les autorités ont annoncé l’autorisation aux avions faisant la liaison entre les Emirats arabes unis et Israël, de voler au dessus du territoire. Cette annonce fait suite à la normalisation des relations entre ces deux pays, il y a quelques semaines.


Irak: Mercredi, Emmanuel Macron était en visite à Bagdad et a réaffirmé le soutien de la France à la souveraineté irakienne, alors que le pays fait face à des ingérences venant des Etats-Unis et d’Iran.


Syrie: Lundi, Israël a mené des raids aériens dans le sud-ouest de Damas et dans le sud du pays, visant des positions de l’armée syrienne et de groupes pro-iraniens.

Asie-Pacifique

Drapeaux de la Chine et de l’Inde (Source : Asitimes)


Chine: Les autorités chinoises ont suspendu les accréditations de plusieurs journalistes américains travaillant dans des médias américains, suite aux restrictions prises par l’administration de Donald Trump, concernant les médias chinois aux Etats-Unis.


Hong Kong: Dimanche, près de 300 personnes ont été arrêtées lors de manifestations contre le report des élections législatives, pour avoir commis des “actes illégaux et égoïstes”.

→ A lire: Hong Kong: Une bataille perdue d’avance ?


Inde-Chine: L’un des deux pays aurait traversé la ligne de contrôle en début de semaine, à la frontière entre les deux pays. Chacun accuse l’autre, faisant monter les tensions et craindre un conflit armé.

Amériques

L'ancien président bolivien, Evo Morales ( RONALDO SCHEMIDT/AFP)


Bolivie: Le gouvernement de Bolivie a annoncé porter plainte devant la Cour pénale internationale (CPI) contre l’ex-président bolivien Evo Morales. Selon la présidente par intérim, Jeanine Añez, la plainte est motivée par « le siège imposé dans les villes qui a causé plus de 40 morts par manque d’approvisionnement en oxygène médical » en pleine pandémie due au coronavirus.



Etats-Unis:

  • Lundi 31 août, les Etats-Unis ont mis leur veto à une résolution du Conseil de sécurité de l’organisation des Nations unies (ONU) sur le sort des combattants djihadistes étrangers, au motif que le texte ne demandait pas leur rapatriement.

  • Facebook et Twitter ont annoncé mardi 1er septembre avoir démantelé une nouvelle opération d’influence en ligne aux Etats-Unis, attribuée à la Russie.

  • La Russie cherche à décrédibiliser l’élection présidentielle du 3 novembre aux Etats-Unis, et notamment le vote par correspondance, suspecte le ministère de la sécurité intérieure dans une note interne dévoilée, jeudi 3 septembre, par plusieurs médias américains. Le renseignement américain disposerait d’informations montrant que la Russie cherche à nuire à la campagne du candidat démocrate Joe Biden et à favoriser celle de Donald Trump, comme elle l’avait déjà fait en 2016.

Election présidentielle des Etats-Unis - 2020 #etatsunis2020


Candidats démocrates: Joe Biden.

Candidats républicains: Donald Trump.


Débats:

29 septembre: 1er débat présidentiel.

7 octobre: Débat des candidats à la vice-présidence.

15 octobre: 2em débat présidentiel.

22 octobre: 3em débat présidentiel.


⇒ 3 novembre 2020 : élection présidentielle.

  • Facebook
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Twitter

© 2019 par Regards Contemporains.