Tout ce que vous avez loupé durant la semaine du 6 au 12 janvier 2020


International

- OTAN : Réunion extraordinaire à Bruxelles sur la situation au Moyen-Orient. Les Etats membres appellent à la retenue et à la désescalade des tensions. L’Iran est invité à calmer ses agissements agressifs dans la région.


- ONU : Le débat mensuel du 9 janvier, portant sur la Charte des Nations Unies a mis en avant l’attachement de 111 Etats au multilatéralisme et remet en question la permanence des cinq pays au Conseil de Sécurité (Etats-Unis, France, Chine, Russie, Angleterre). D’autres éléments ont été dénoncés comme le manque d’intervention du Conseil dans certaines situations comme celle des Rohingyas. Par ailleurs les Etats-Unis ont été critiqués pour avoir refusé de livrer des visas à temps, notamment celui du ministre des affaires étrangères iranien.

→ A lire : La Birmanie face à la Cour Internationale de Justice


- ONU : Dix pays ont perdu leur droit de vote à l’Assemblée générale des Nations Unies car ils ont accumulé trop d’arriérés dans leurs contributions obligatoires au budget de l’institution. Parmi les pays visés figurent le Liban, le Venezuela, la Centrafrique, la Somalie, les Comores, la Gambie, le Lesotho, le Yémen, le Tonga et Sao Tomé-et-Principe.


Europe


- France : E. Macron a annoncé le soutien de la France aux Etats-Unis dans la situation conflictuelle avec l’Iran.


- Angleterre : B. Johnson soutient l’intervention américaine ayant tué le général Soleimani.


- Turquie : Visite de V. Poutine, le 8 janvier, pour l’inauguration du nouveau gazoduc Turkish Stream, reliant les deux pays (passage sous la mer noire). Cette démarche s’inscrit dans un contexte où la Turquie tente de multiplier son contrôle sur des ressources énergétiques. En même temps, les deux pays se sont mis d’accord sur un cessez-le-feu en Libye à partir de dimanche 12 janvier.

→ A lire : Crise en Libye : quelles évolutions ?


- Russie : Le gouvernement demande à ce que les Etats-Unis et l’Iran cessent leurs frappes et s’inquiète de la possible évolution vers une guerre nucléaire.


- Irlande du Nord : Un accord entre Londres et Dublin a été présenté afin de rétablir un gouvernement en Irlande du Nord, absent depuis trois ans. Cet accord doit être validé par le Parti Unioniste Démocrate (majoritairement protestant) et les républicains (principalement catholiques), qui devront se partager la gouvernance de la province.

- Grande-Bretagne : L’accord sur le Brexit a été approuvé par la Chambre des Communes le 9 janvier. Le Royaume-Uni quittera donc l’Union Européenne le 31 janvier 2020, après que le texte soit validé par la Chambre des Lords, promulgué par la Reine et ratifié par le Parlement Européen.


- Ecosse : Dans un contexte de Brexit imminent, des manifestations ont eu lieu afin de réclamer un référendum pour l’indépendance de l’Ecosse.


Afrique

- Algérie: L’Algérie reçoit le ministre turc des affaires étrangères et appelle la communauté internationale à « imposer un cessez-le-feu immédiat pour mettre fin à l’escalade militaire ».


- Burkina Faso : Une grenade explose dans les mains d’un élève d’une école franco-arabe à Ouagadougou. L’incident a fait 4 blessés, dont deux graves.


- Lac Tchad : Un campement de pêcheurs a été attaqué dans la nuit de vendredi à samedi dans la province du Lac au Tchad par des membres présumés de Boko Haram.


- Libye : Les forces loyales au maréchal Khalifa Haftar, l’homme fort de l’est de la Libye, ont annoncé, lundi 6 janvier, s’être emparées de toute la ville de Syrte, jusque-là sous le contrôle des forces du gouvernement d’accord national (GAN), installé à Tripoli.


- Libye : Samedi, le gouvernement d’union nationale de Fayez el-Sarraj et les forces du maréchal Haftar ont répondu positivement à l’appel de cessez-le-feu lancé mercredi par Moscou et Ankara. Une trêve qui n’aura pas été de longue durée car des violations du cessez-le-feu ont été signalées des deux côtés.


- Libye: Pour SOS Méditerranée, la Libye, touchée fortement par la guerre, est incapable de coordonner les secours en mer en dépit de l’aide financière de l’Union européenne.


- Mali : Des manifestants réclament le départ des forces étrangères du pays.


- Niger : Un mois après l'attaque par des jihadistes du camp d'Inates qui avait fait 71 morts, 31 militaires nigériens et 63 terroristes ont été tués, jeudi 9 janvier, lors de l'attaque du camp militaire de Chinagoder.


- RDC : Un rapport de l’ONU pointe de possibles «crimes contre l’humanité» voir un « génocide » au Nord-Est de la RDC, en Ituri. Les violences entre Lendu, majoritairement agriculteurs, et Hema, éleveurs et commerçants, ont repris fin 2017 dans cette province frontalière de l’Ouganda. Ce conflit, qui a pour enjeux majeurs le contrôle des terres par les Lendu, a fait au moins 701 morts. Selon ce rapport, la grande majorité des victimes des attaques semble avoir été visée en raison de leur appartenance à la communauté Hema (au moins 402 membres de cette communauté tués entre décembre 2017 et septembre 2019).


- Sahel : Ces derniers jours, Barkhane a multiplié les succès tactiques au Sahel. Depuis le 20 décembre, une cinquantaine de terroristes ont été mis hors de combat et plus d'une dizaine de motos et véhicules lourdement armés ont été détruits. Des réussites militaires qui interviennent juste avant le sommet de Pau, qui doit réunir, le lundi 13 janvier, le président français et les chefs d'État du G5 Sahel.


- Somalie : Le groupe islamiste Chabab a indiqué dans un communiqué que son attaque contre une base américaine, le 5 janvier, constituait un « avertissement » pour les Etats-Unis et le Kenya.


- Soudan du Sud : Taban Deng Gai, vice-président sud-soudanais, est coupable de sérieuses violations des droits de l’Homme. Il aurait notamment supervisé la disparition et la mort de l’avocat Samuel Dong Luak ainsi que de l’opposant Aggrey Idry. Pour Washington, le vice-président sud-soudanais souhaitait renforcer sa position et semer le trouble au sein de l’opposition jusqu’à empêcher le retour au pays de Selon Riek Machar, qui doit normalement le remplacer à son poste.Les Etats-Unis ont alors sanctionné Taban Deng Gai en gelant ses avoirs aux Etats-Unis et en interdisant tout ressortissant américain de faire des transactions avec lui.


Moyen-Orient

- Koweït : Signature d’un accord avec le Qatar pour importer 3 millions de tonnes de gaz par an, jusqu’en 2030.


- Iran : Les funérailles du général Soleimani, tué par l’armée américaine la semaine dernière, ont réuni la foule à Téhéran, des millions d’individus d’après le gouvernement. En représailles, mercredi 8 janvier, l’armée iranienne a lancé vingt-deux missiles sur deux bases abritants des soldats américains en Irak. Aujourd’hui, nous sommes à l’heure de la désescalade puisque la réponse des Etats-Unis est économique. Elle concerne huit hauts responsables ainsi que le domaine de l’acier, du cuivre, de l’aluminium et du fer iranien. Selon le gouvernement américain, ces sanctions dureront jusqu’à ce que l’Iran arrête de financer le terrorisme et lorsque le pays s’engagera à ne pas avoir l’arme nucléaire.

→ A lire : Tensions entre les Etats-Unis et l’Iran : beaucoup de bruit pour rien ?


- Iran : Un Boeing ukrainien s’est écrasé en Iran, quelques minutes après son décollage. Selon les renseignements canadiens, l’avion aurait été abattu par un missile iranien. Après avoir, dans un premier temps, rejeté cette version, l’Iran confirme avoir abattu l’avion par accident. Lors d’un rassemblement non autorisé pour rendre hommage aux victimes de l’accident, l’ambassadeur britannique a été brièvement arrêté le temps que son identité soit confirmée et a été convoqué par le ministère iranien des affaires étrangères dimanche. Cet événement a donné lieu à des manifestations devant l’ambassade du Royaume-Uni, où des drapeaux britanniques et israéliens ont été brûlés. Par ailleurs, cette arrestation a été condamnée par plusieurs pays dont la Grande-Bretagne, la France et l’Allemagne, qui ont appelé l’Iran à respecter le droit international.


- Irak : Après le vote de l’expulsion des soldats américains de la coalition internationale, l’armée américaine décide de respecter la décision de Bagdad. Cependant, quelques heures plus tard, le Pentagone dément le départ des troupes américaines d’Irak.


- Egypte : Rencontre le 8 janvier avec le ministre des affaires étrangères chinois, qui appelle à une plus profonde coopération stratégique entre la Chine et les pays arabes, ainsi qu’à trouver des solutions politiques aux crises dans la région.


Asie-Pacifique

- Inde : Attaque de l’université Jawaharlal Nehru (équivalent de la Sorbonne) à New Delhi. Le syndicat étudiant ABVP, lié au parti nationaliste au pouvoir, serait à l’origine de cette attaque. L’opposition et les intellectuels laïcs dénoncent quand à eux, les dérives fascistes du gouvernement.


- Chine : Le ministère des affaires étrangères appelle les Etats-Unis à cesser l’escalade des tensions avec l’Iran et à ne pas utiliser abusivement de la force.


- Australie : Les feux qui durent depuis plusieurs mois dans le pays ont engendré la disparition d’un milliard d’animaux et brûlé ⅓ du territoire. Selon les scientifiques, le réchauffement climatique est à l’origine de la longueur et de l’intensité des feux.


- Inde : Ouverture du Cachemire aux ambassadeurs de quinze pays. Rappelons que récemment, la région a perdu son statut d’autonomie et depuis quelque temps, le gouvernement mène une répression et un verrouillage des télécommunications. En organisant cette visite guidée, l’objectif de l’Inde est de montrer que la situation s’est apaisée. Cependant, l’internet est toujours coupé et des membres de l’opposition (politiciens, militants) sont toujours en prison.


- Taïwan : Réélection de Tsai Ing-wen aux présidentielles, pour quatre ans. L’opposition pro-Pékin accepte la défaite, cependant la Chine considère toujours Taïwan comme sa province. Le gouvernement chinois appelle la communauté internationale à soutenir le principe d’une Chine unique. Cette déclaration survient après que certains pays ont félicité la présidente (Etats-Unis, Japon, Grande-Bretagne), considérant que ces pays violent le principe de la Chine unique.


Amériques


- Canada : Suite à la perte de 63 ressortissants, le Canada réclame « une enquête approfondie » après le crash du Boeing 737-800 de la compagnie Ukraine International Airlines qui s’est écrasé mercredi 8 janvier près de Téhéran.


- Etats-Unis : Le président américain D. Trump a joué, mercredi 8 janvier, la carte de l'apaisement après des tirs de missiles iraniens sur des bases abritant des soldats américains en Irak. S'il a annoncé l'imposition immédiate de nouvelles sanctions économiques contre Téhéran, il n'a pas évoqué de réponse militaire, éloignant pour l'heure le spectre d'une escalade régionale. De leur côté, les démocrates américains ont voté, à la chambre des représentants, un texte pour limiter le pouvoir de D. Trump de déclarer une guerre à l’Iran. Si le sénat approuve cette résolution, l’accord du Congrès sera nécessaire pour engager toute intervention militaire contre l’Iran.


- Etats-Unis : Les Etats-Unis envisagent d’adopter des sanctions économiques à l’encontre de la Russie pour son soutien croissant au régime du président vénézuélien Nicolas Maduro, a déclaré lundi 6 janvier un haut responsable américain.


- Etats-Unis : Ouverture du procès pénal d’Harvey Weinstein, accusé par près de 80 femmes de harcèlement et d’agression sexuelle. Lorsque ces faits ont été dévoilés en 2017, cela a donné suite à la création du mouvement Time’s up et Me too, qui a fait le tour du monde.

  • Facebook
  • Blanc LinkedIn Icône
  • Twitter

© 2019 par Regards Contemporains.